Embellie et regain d’énergie palpables - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jul.
16
2019

Tourisme dans la région de Djerba-Zarzis

Embellie et regain d’énergie palpables

Vendredi 18 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Le Temps - Le sud tunisien a de nombreux attraits, entre le Sahara, les vestiges historiques, les paysages éblouissants, en plus de l’existence de l’Ile des Lotophages, ce qui en fait une destination privilégiée, si on y ajoute le facteur coût qui est, actuellement, des plus bas pour les touristes étrangers. Pour ces raisons et pour d’autres encore, la région Djerba-Zarzis a fait le plein, même pour les fêtes de fin d’année.
 

 

La zone touristique de Djerba-Zarzis a enregistré, au cours de l’année 2018, une nette amélioration des indicateurs touristiques, apprend l’agence TAP auprès du commissaire régional au tourisme, Hichem Mahouachi.
Le nombre de touristes a atteint 1 million 87 mille 941 visiteurs, en augmentation de 44,1%, par rapport à 2017. Le secteur a réalisé 7 millions de nuitées, 45,5 % de plus que l'année précédente.
La saison touristique 2018 s’est caractérisée par le retour des marchés européens et l’ouverture sur de nouveaux marchés émetteurs.
Les touristes français sont en tête, avec 237 mille visiteurs (+67%), suivis des Russes, avec 183 mille personnes (+34%). Le marché belge a marqué son retour en enregistrant une croissance du nombre de visiteurs de l'ordre de 616%.
Les perspectives sont prometteuses pour la prochaine saison touristique où l’on prévoit des chiffres supérieurs à ceux de 2010, année de référence. Ce qui nécessitera un surcroit d’effort pour faire réussir la saison à tous les niveaux.
Dans ce sens, la Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) a fixé, dans le cadre des préparatifs du retour des Tunisiens résidents à l’étranger pendant l’été 2019, un programme pour le transport des voyageurs et des voitures à bord de ses navires opérant sur les ports de Zarzis (Sud de la Tunisie), Marseille (France) et Gênes (Italie), ce qui va augmenter la dynamique sur cette région.
Ainsi, les effets des attaques terroristes ne sont que des nuages passagers et l’heure est à fructifier ce regain d’énergie de la région qui vit, en grande partie par le tourisme et pour le tourisme.
Par ailleurs, au niveau national, l'objectif du département du tourisme est d'atteindre 9 millions de visiteurs étrangers en 2019 contre plus de 8 millions de touristes en 2018, a déclaré, mercredi, à Tunis, le ministre du Tourisme, René Trabelsi.
Les indicateurs touristiques vont dans ce sens, a-t-il ajouté, faisant état d'une hausse de 30% des réservations pour 2019 par rapport à l'année dernière. Rien que pour le gouvernorat de Tozeur, les hôtels ont affiché "complet" jusqu’à fin février 2019.
Intervenant à la 47ème session de la Rencontre annuelle des représentants de l’Office Nationale de Tourisme Tunisien (ONTT) à l’étranger, le ministre du Tourisme a souligné la nécessité de faire régner un climat de sécurité et de stabilité politique en Tunisie pour assurer un bon déroulement des programmes d'animation touristique sahariens et en tirer meilleur profit.
Il a rappelé, dans ce cadre, le retour du Rallye de Tunisie et la levée de restriction de voyage, de la part des autorités françaises, sur les régions de Tozeur et Tataouine, "ce qui a permis de relancer le tourisme dans ces deux destinations touristiques".
Selon le président de l’Union Nationale de l’Industrie Hôtelière (UNIH), Afif Kchouk, les recettes en devises du tourisme ont atteint, en 2018, l'équivalent de 4 millions de dinars. La Tunisie table, rappelle-t-il, sur l’attraction de 10 millions de touristes, à l’horizon 2020.