En deçà des attentes - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Apr.
21
2019

CSHL : Qu’en est-il du mercato ?

En deçà des attentes

Mercredi 16 Janvier 2019
نسخة للطباعة

On attendait monts et merveilles de cette période propice aux recrutements qu'est le mercato hivernal au vu de la pauvreté de l'effectif Hammam-Lifois en hommes de caractère véritables meneurs de jeu et encadreurs des jeunots en plus du classement infamant du groupe à la traîne de la hiérarchie. Durant la première phase et avec l'accumulation des déceptions, les espoirs du tout Hammam-Lif reposaient sur l'intersaison et le renforcement escompté en masses et promis par plus d'un responsable de la boite. Sachant que Gérard Buscher sur nos colonnes déclarait avoir un pressant besoin d'éléments directement opérationnels, de grosses pointures en mesure d'amener illico-presto le plus par leur expérience consommée et leur métier indubitable dans les trois lignes pratiquement.

Mi- figue, mi -raisin
A la clôture du mercato, la moisson n'a pas été à la hauteur des promesses tenues et des attentes des supporters comme prévu et ce faute de moyens financiers colossaux à mettre dans la balance. A l'arrivée, on s'est contenté du menu fretin histoire d'épater la galerie:
Mohamed Amine Khaloui natif du 24/10/1991 à Menzel Bouzelfa en provenance de l'USTataouine, libéré par Skander Kasrti sous forme de prêt de six mois car n'entrant point dans le moule et la stratégie de ce dernier. Massmba David né le 4/6/1992 international Gabonais ( 7 sélections) avec un contrat de deux ans et demi. Tous les deux étant des joueurs de milieu. Aziz Bilel né le 13/6/2000, un élément prometteur du vivier Hammam-Lifois passé ( Pro) en provenance des ( U19). Deux autres joueurs ont été testés et priés par la suite de regagner leur pays pour insuffisance technique :  Baylon du Pérou et Mohamed Sounahoro du Mali.Pour le reste circulez , il n 'y a rien à voir! Pourvu que l'on ne vienne pas à se mordre à sang les doigts au mois de juin et là toutes les parties prenantes gravitant autour du groupe sont à incriminer. Le BD pour sa léthargie, les supporters pour leur indifférence et le staff pour avoir cautionné pareils manquements criards sans frapper très fort sur la table ....

Mohamed Sahbi RAMMAH