An 8 et quelques débrayages plus tard… - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
21
2019

Chronique

An 8 et quelques débrayages plus tard…

Mardi 15 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Si nécessaire, si pas de revirement, consensuel de dernière minute, si et seulement si. Et si on perdait pour attendre? Non, ce n’est pas une bonne idée, à la réflexion, il vaut mieux optimiser, toujours optimiser, est-ce qu’il y a meilleur recours? Contre la déprime, certainement pas, on ne va pas se disputer là-dessus, l’année –de grâce- ne fait que commencer. De grâce : foutez-nous une paix royale, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et ne reculez pas pour mieux avancer, de toute façon, vous ne pourrez pas le faire, vu que vous avez le dos au mur. Et nous aussi ? Nous aussi.

Pendant ce temps, Harouni se fâche ; et se lâche. Il menace même d’une sacrée surprise, le coquin! Il parait que ça fera son effet, et que son parti –éponyme- sera lavée plus blanc que blanc. Tant mieux : on ne demande qu’à voir. Non, bien sûr qu’on dit ça du bout des dents. Hypocrites ? Oui, on assume. Encore un petit tour et Kheder s’inventera une filiation de la main gauche, du côté du palais de Carthage. Pourquoi pas après tout : il ne faut jamais insulter l’avenir ! Ennahdha ? Il ne connaît pas, ou si peu.

Pur fruit du hasard, un accident de parcours, la faute à pas de chance. C’est un peu comme les documents, ultrasecrets, qu’il aurait ramassé sur la chaussée devant le ministère de l’Intérieur, et qu’il aurait eu peur de rendre à qui de droit. En bref, la semaine, le mois qui suit, voire plus si affinités, promettent d’être plutôt chaudes. Chouette! justement, on adore les patates, mais on ne s’y brûlera pas les doigts…

Samia HARRAR

Mots-clés: