Toutes les nuances de l'Afrique - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
19
2019

"Afric'Art" 2019 bientôt à Carthage

Toutes les nuances de l'Afrique

Dimanche 13 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Une grande première se déroulera le samedi 19 janvier à 16h à la galerie Essaadi à Carthage. Il s'agit d'une exposition d'art et de design africain avec la participation de plusieurs artistes d'Afrique subsharienne

 

Ils sont Camerounais, Guinéens, Congolais ou Sénégalais. Ils sont peintres, photographes, designers et stylistes. Grâce aux efforts conjugués de Mohamed Ali Essaadi et Mongia Yahia, ils se retrouveront dans le cadre d'une manifestation inédite intitulée "Afric'Art".

 

L'africanité a désormais son rendez-vous!

L'événement aura lieu le samedi 19 janvier à 16h et permettra de regrouper les artistes d'Afrique subsaharienne qui vivent et travaillent en Tunisie. L'aspect inédit de cette manifestation réside dans le fait qu'elle est accueillie par une galerie d'art et organisée dans le sillage des "Cafichantas" animés par Mongia Yahia. Cette dernière a énormément donné de visibilité aux artistes africains, surtout aux musiciens en les réunissant à plusieurs reprises que ce soit dans le cadre du festival de la médina ou bien dans divers espaces à l'image d'El Teatro.

Animatrice culturelle hors pair, Mongia Yahia récidive avec la complicité de Mohamed Ali Essaadi, artiste photographe réputé et animateur d'une galerie toujours novatrice. C'est en effet sous la houlette d'Essaadi qu'ont été créés plusieurs événements dont la rencontre des femmes plasticiennes en août n'est pas le moindre. Dns cet esprit de convivialité qui préside à cet espace culturel, c'est maintenant au tour des artistes de plusieurs pays africains d'investir les lieux et leur donner toutes les nuances de l'africanité.

Ces artistes sont nombreux et pluriels. Ils évoluent dans diverses disciplines et se partagent entre amateurs éclairés et professionnels au talent incontestable. Les réunir est en soi une belle idée. Donner une cohérence globale à leur travail en est une autre qui leur permettra de conquérir plus de visibilité. En effet, malgré leurs capacités indéniables, ces artistes restent peu connus tout en inspirant bon nombre de Tunisiens. Les réunir en un même lieu permettra ainsi aux uns et aux autres de comparer leurs cheminements et peut-être partager des options de diffusion.

 

Une balise dans la présence des arts africains

 

Il est en tous cas heureux de constater que l'événement initié à Carthage sous la bannière "Afric'Art" sera fédérateur d'énergies et de talents. Il permettra au public de découvrir des pépites africaines et rencontrer des expressions parfois inattendues et insoupçonnées. Gisement indéniable de talents, la communauté subsaharienne est aussi à la croisée de diverses expressions artistiques nées entre la nostalgie des terroirs, les tensions vers le contemporain et l'ancrage dans ce que les grands artistes du vingtième siècle ont nommé art brut ou encore arts primitifs. Riche de nombreuses attentes, "Afric'Art" sera certainement un temps fort et un moment de partage.

Pour l'heure, les artistes participants sont en train de se préparer pour le grand rendez-vous du 19 janvier qui devrait marquer une balise dans la présence des arts africains dans le paysage culturel tunisien. Tant mieux pour la diversité tunisienne et pour la vie artistique que Mohamed Ali Essaadi et Mongia Yahia sortent des sentiers battus pour investir de nouveaux continents esthétiques.

 

Hatem BOURIAL