28 rendez-vous en 2019 - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jun.
17
2019

Culture africaine

28 rendez-vous en 2019

Dimanche 13 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Du hip-hop au Sénégal, de la peinture mozambicaine en Afrique du Sud, du cinéma africain à Ouagadougou, New York ou Cannes, de la photographie algérienne à Tourcoing, de l’art contemporain africain à Douala, Londres ou Paris, des marionnettes à Porto Novo… Quels seront les rendez-vous phares de la culture africaine en 2019 ? Envoyez-nous vos « incontournables » à l’adresse rfipageculture@yahoo.fr. Voici 28 propositions.

Janvier

Au 27e Festival Suresnes Cités Danse(11 janvier – 3 février), en région parisienne, le hip-hop entre en fusion avec la création contemporaine internationale dont un plateau marocain chorégraphié par deux grands noms du hip-hop, Kader Attou et Mourad Merzouki.

Au Sénégal, l’association Africulturban présentera le 12 janvier la grande finale du tremplin Hip Hop Flow Up Vol6. L’événement aura lieu dans le cadre de la célébration de 30 ans Hip-Hop Galsen, sur l’esplanade du Grand Théâtre de Dakar/Musée des civilisations noires.

Après avoir fait découvrir lors de la précédente édition le déclin des mareyeurs et l’augmentation de l’émigration au Sénégal, quel sera le regard porté cette année sur l’Afrique et le regard de cinéastes africains sur le monde lors du Festival international de programmes audiovisuels (FIPA) à Biarritz ? Réponse entre le 22 et 27 janvier. La 32e édition se transformera en 2019 pour la première fois en Fipadoc (Festival international de films documentaires) pour présenter « des œuvres d’exception sélectionnées aux quatre coins du monde » et « le meilleur du documentaire ».

Février

À Ségou, du 2 au 9 février, la 2eédition de Ségou’Art, la Biennale d’art contemporain du Mali, ouvre ses portes pour dénicher de nouvelles figures de la création contemporaine africaine et d’« engager une réflexion sur le développement des arts visuels en Afrique, et de créer les conditions optimales de leur émergence ».

Au Burkina Faso, du 23 février au 2 mars, le Fespaco, le légendaire Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, fête son cinquantième anniversaire. Le thème retenu pour la 26e édition est Mémoire et avenir des cinémas africains. Au-delà des 200 films présentés, la compétition internationale et les programmes spéciaux, une sélection spéciale célébrera les films emblématiques des 50 dernières années.

Photographier l’Algérie. Cette exposition inédite conçue par l’Institut du Monde Arabe à Turcoing, dans le nord de la France, expose les regards de célèbres photographes comme Marc Riboud, Mohamed Kouaci, Thérèse Rivière, Karim Kal ou Bruno Boudjelal. Une centaine de photos, depuis la conquête coloniale jusqu’au XXe siècle. Du 28 février au 13 juillet.

Mars

Le 20 mars aura lieu la remise des prix de la première édition du Prix des jeunes écritures RFI-AUF. Une coopération entre la radio mondiale et l’agence universitaire de la francophonie. L’œuvre littéraire doit obligatoirement démarrer avec la phrase « Toute histoire commence un jour, quelque part ».

Toutânkhamon, le trésor du Pharaon sera à admirer à partir du 23 mars pendant six mois à la Grande Halle de la Villette, à Paris. À l’occasion du centenaire de la découverte du tombeau, cela sera peut-être la dernière occasion de (re)découvrir l’histoire du plus célèbre des pharaons avant l’installation permanente de cette collection au sein du nouveau Grand musée égyptien du Caire.

Au Maroc, la 25e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouandécernera fin mars son prix Tamouda. Entre le 23 et 30 mars, 10 000 spectateurs sont attendus pendant cet événement cinématographique ayant pour « objet de révéler et de promouvoir les cinématographies méditerranéennes dans un esprit d’échange, de partage et de convivialité ».

Au musée Zeitz Mocaa, au Cap, en Afrique du Sud, l’exposition Five Bhobh – Painting at the End of an Era ferme le 31 mars ses portes. 29 artistes du Zimbabwe auront interrogé pendant sept mois la vie quotidienne dans leur pays, mais aussi leur société à travers la peinture sous le thème « peindre à la fin d’une époque ».

Avril

Le 35e Festival international de cinéma Vues d’Afrique aura lieu du 5 au 14 avril à Montréal, au Québec. L’événement se considère comme un organisme de référence pour l’information et la diffusion de productions culturelles sur l’Afrique, les pays créoles et leurs diasporas.

C’est le plus important événement cinématographique de Madagascar, organisé en association avec l’Institut français de Madagascar et RoziFilms, entre le 19 et 27 avril. La 14e édition des Rencontres du film court de Madagascar invite tous les réalisateurs et producteurs panafricains à montrer à Antananarivo et plusieurs villes en province leurs courts-métrages, fictions, documentaires et animations et concourir pour le Zébu d’or.

Mai

La 72e édition du Festival de Cannes se déroulera du 14 au 25 mai. Depuis 1975 et la Chronique des années de braise de l’Algérien Mohammed Lakhdar-Hamina, on attend toujours la deuxième Palme d’or remportée par un cinéaste africain. En 2018, malgré une « très faible présence de films d’Afrique subsaharienne francophone », il y avait une réelle volonté d’inscrire le continent africain sur la carte mondiale du cinéma, avec la présence très remarquée de Yomeddine du réalisateur égyptien A.B. Shawky en compétition et trois autres réalisateurs africains inscrits au sein de la prestigieuse section parallèle Un certain regard : le Sud-Africain Étienne Kallos, la Franco-Marocaine Meryem Benm’Barek et la Kenyane Wanuri Kahiu avec son incroyable succès de Rafiki.

Mi-mai commence le 26e New York African Film Festival (NYAFF), d’abord à la Film Society of Lincoln Center, suivi par une programmation au Maysles Cinema et à la Brooklyn Academy of Music’s Cinématek. Un rendez-vous réputé pour son mélange savant entre films contemporains, films cultes et débats avec le public.

Juin

Du 31 mai au 2 juin, la Douala Art Fair met en lumière une centaine d’œuvres d’art d’artistes d’Afrique centrale sous le thème : Flying Over Central Africa : Déjouer les clichés. Une foire d’art contemporain et du design sous la direction de la nouvelle directrice artistique camerounaise Viviane Maghela.

Du 1er au 30 juin, la 17e Dakar Fashion Week devient le centre de la mode en Afrique en célébrant les richesses culturelles du continent, mais aussi l’émancipation de la femme noire.

À Yaoundé, Mis Me Binga (« L’œil des femmes ») fêtera en juin sa dixième édition. Après avoir décerné en 2018, le Binga d’or aux Silences de Lydie de la BurkinabèAïssata Ouarma, le Festival international de films de femmes promet de mettre de nouveau la femme au cœur du cinéma.

Juillet

La 72e édition du Festival d’Avignon aura lieu entre le 4 et le 23 juillet. RFI présentera à nouveau Ça va, ça va le monde !, un cycle de lectures de six textes d’auteurs contemporains francophones issus d’Afrique, du Proche-Orient et de l’océan Indien.

Le festival Africajarc fêtera du 18 au 21 juillet sa 21e édition dans le sud de la France. Tout avait commencé en 1997, quand une troupe d’artistes burkinabè et togolais avait donné un concert à Cajarc, dans cette petite ville située dans le Lot. Entre expositions, littérature, danse, théâtre, musique et cinéma, la programmation s’annonce comme toujours éclectique et centrée autour des cultures africaines.

Août

En août, la ville tunisienne Tazarka accueillera le 23e Salon international de la bande dessinée de Tazarka. Situé à 66 kilomètres au sud-est de Tunis, c’est un rendez-vous historique du « Neuvième Art » sur le continent africain.

Septembre

Du 25 septembre au 5 octobre, le Festival des Francophonies en Limousin fêtera sa 36e édition. Ce rendez-vous incontournable de la création francophone réserve toujours une grande place aux créateurs africains. À cette occasion RFI décernera à nouveau son prix RFI-Théâtre. Qui succédera à l’auteur béninois Sedjro Giovanni Houansou et son style sublime, à la fois musclé et taillé ?

Octobre

Fondée par Touria El Glaoui en 2013, la foire 1-54 est devenue le plus important rendez-vous de l’art contemporain venu d’Afrique et de sa diaspora. L’édition 2019 aura lieu du 3 au 6 octobre, précédée d’éditions à Marrakech (23/24 février) et à New York (3-5 mai).

Du 24 octobre jusqu’au 24 novembre, la 6e édition de la Biennale de Lubumbashi mettra l’art à l’honneur. Sous la direction artistique de Sandrine Colard (Belgique/USA), elle explorera la création contemporaine de la scène artistique en République Démocratique du Congo et dans le monde sous le thème Généalogies futures. Récits depuis l’Équateur.

Novembre

Les Journées cinématographiques de Carthage (JCC) constituent le plus ancien festival de cinéma du Sud valorisant le cinéma d’Afrique subsaharienne et du monde arabe. Il se définit également comme un laboratoire pour les libertés. Quel film succédera fin novembre à Fatwa de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie) ?

Akaa, la foire d’art contemporain autour de la création africaine organisera du 7 au 10 novembre la quatrième édition Also Known As Afrika au Carreau du Temple, à Paris, pour une Afrique sans frontières.

Décembre

Au Bénin, ce mois-ci, les adeptes des marionnettes attendent avec impatience la dixième édition du Festival international Teni-Tedji à Porto Novo, dédié aux marionnettes et aux arts de la rue.

Au Sénégal, pendant les deux premières semaines en décembre, le festival Partcours réunira des initiatives culturelles pour en faire une activité culturelle en continu. L’objectif consiste aussi à faire « connaître les quartiers de Dakar à travers l’existence d’espaces d’art ».

Également en décembre, le 16e festival de théâtre Mantsina-sur-scène battra son plein au Congo-Brazzaville. Créé en 2003, entre autres par Dieudonné Niangouna, le festival est aujourd’hui dirigé par Sylvie Dyclo Pomos.