Un programme intégré pour la dépollution - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
8
2019

Lac de Bizerte

Un programme intégré pour la dépollution

Dimanche 13 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Le pôle de compétitivité agroalimentaire de Menzel Abderrahmane a accueilli, mercredi dernier, un atelier de concertation et d’information sur «L’appel à propositions fonds de recherches scientifiques » organisé par l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement en collaboration avec l’Unité de Gestion Par Objectifs UGPO-Lac de Bizerte

Cette manifestation s’est déroulée en présence des doctorants et des enseignants issus des différents organismes universitaires qui travaillent dans la recherche scientifique avec des représentant de l’administration et des institutions publiques et des associations en rapport avec les thématiques de l’écologie et l’environnement.

Cet atelier a été organisé dans le cadre du programme intégré de la dépollution de la région du lac de Bizerte, pour un coût total de 300 milles euros.

Selon Dhekra Gharbi, chargée de l’unité de gestion pour la réalisation du programme intégré pour la dépollution de la région du lac de Bizerte, l’intervention du programme ne va pas être au niveau du lac mais au niveau des sources qui se trouvent autour du lac.

 « Les domaines sur lesquels on va intervenir sont ceux de la dépollution industrielle, de l’assainissement, de l’amélioration de l’élimination des déchets solide, et de l’aménagement d’une corniche carrossable, en plus de l’extension du port de pêche de Menzel Abderrahmane», explique-t-elle

Pour cet investissement colossal, les initiateurs ont prévu des mesures d’accompagnement.

Les mesures d’accompagnement mises en place se résument essentiellement en l’aide à la gestion de ce programme qui est complexe en termes de champs d’intervention et en termes d’intervenants multiples.

Trois fonds ont été mis en place, l’un pour la pérennisation, fle deuxième pour la sensibilisation et un troisième pour la recherche scientifique.

«Le fonds pour la recherche scientifique est très important, parce que la communauté scientifique mérite un appui et on mérite un appui de leur part aussi afin de comprendre certaines problématiques concernant la dégradation de la lagune. Ils doivent nous permettre, aussi, de voir si les mesures que nous sommes en train de mettre en place sont suffisantes pour atteindre notre objectif final qui sont l’amélioration de la qualité de l’eau et l’analyse de l’écosystème du lac», ajoute Dhekra Gharbi

L’atelier a été clôturé par des travaux de groupe pour présenter les propositions des participants de différentes institutions.

En fait, la pollution du lac de Bizerte constitue un sérieux problème dont souffre la région. Un projet prometteur a été mis en place, dans l’espérance que ça soit surtout pérennisé afin de préserver les ressources naturelles du lac de Bizerte.

Sarra Ben Omrane