Mhamedi, adjoint de Lemerre : «Le premier but nous a aidé» Mkacher : «Le retour en force de l’adversaire» - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
21
2019

En marge de la large victoire de l’ESS face au ST (4-1)

Mhamedi, adjoint de Lemerre : «Le premier but nous a aidé» Mkacher : «Le retour en force de l’adversaire»

Vendredi 11 Janvier 2019
نسخة للطباعة

L’adjoint  de Lemerre  Rafik Mhamedi, ne croit pas si bien dire en affirmant  à juste  titre d’ailleurs,   que l’équipe de l’ESS   en dépit d’une  victoire  large  aux dépens du ST,  continue à véhiculer  certaines  lacunes. En effet,  nul  ne peut nier  le comportement de l’équipe, sa discipline et sa rigueur  dans  la gestion du match. Le  premier but,  en effet, a beaucoup  aidé  l’équipe sahélienne dans  sa bonne entame du match, notamment  sur le plan  psychologique(surtout que  certains  joueurs  étaient  non compétitifs depuis  un certain  temps)  et  dans  sa gestion de  technique des  différentes  péripéties.
Chose qui permis aux  joueurs  d’être  libérés  du pression du  public qui ne s’attendait pas  somme  toute  à un  tel comportement. Un but  à chaque   quart d’heure du match  cela  ne peut  que  dénoter d’une certaine  maitrise technique et   également d’une  envie  d’aller de l’avant. Une  situation que l’équipe  sahélienne  n’a pas  connue  depuis  un  bon moment déjà. Est-ce  l’effet  Lemerre ? Nul  doute que  l’homme connu pour sa rigueur dans le travail  et  sa discipline  ne laisse pas  personne  indifférent. Aussi,  connaissant  bien le club  et les  joueurs  surtout,  Lemerre a  tenu à ce que  chacun (joueur) soit  intimement  impliqué  et  apporte ainsi sa contribution  à l’équipe. Pour cela  le  coach étoilé  n’a pas  hésité  à  remettre en scelle certains oubliés par les  staffs précédents (Msekni, Brigui entre  autres).
Sur  ce point  faut-il  le rappeler, si  le second  cité  n’a pas  retrouvé  ses repères, le  premier  en revanche  a donné  le ton par sa générosité et  sa vista. Il est  vrai que Msekni a été à l’origine  des deux premiers  buts et  l’initiateur de l’action  qui a abouti  au  pénalty. Pour Mhamedi,adjoint de Lemerre :  «Le  premier but  nous a aidé dans  ce match .Il n’empêche  qu’un chantier  nous attend  pour  corriger les  lacunes»
Faute de solutions   
Dans le camp stadiste Mkacher  reconnait en affirmant : « Le premier  but  a  coupé  l’herbe sous les pieds des joueurs. Même en réduisant le  score, le retour  en force de l’adversaire  nous été  encore  fatal. Il faut reconnaitre qu’avec  huit joueurs  non qualifiés et  trois  blessés,  on ne peut pas  blâmer l’équipe ».
Même  si   huit  nouveaux  joueurs  recrutés  récemment  par  le ST  ne sont pas  encore  qualifiés  et même  si  trois  joueurs  blessés  manquent à l’appel lors de ce  match, les  protégés de Mkacher  n’ont  pas été  aussi  incisifs  voire  déterminés. En  effet,  cueillis  à froid  par  un  premier  précoce  de l’adversaire,  les  stadistes  n’ont pas  su  quarante cinq minutes durant  se redresser  et  limiter  les  dégâts. Trois  buts  en une seule  mi-temps, c’est  lourd à gérer. Mais  encore  faut-il  savoir  réagir  avec  réalisme  et  panache. Ce jour-là,  la bande à Mkacher  n’a pas été exemptée de tout reproche, en  multipliant  les  erreurs sur le plan défensif, notamment.

Sadok SLIMANE