Le plus Tunisien des artistes congolais - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 18 Janvier 2019

Suivez-nous

Jan.
19
2019

Un nouveau disque de Lélo

Le plus Tunisien des artistes congolais

Vendredi 11 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Avec "Frapper Malembé" Lélo passe à la vitesse supérieure. Son clip enregistré entre le sud tunisien et Pointe-Noire au Congo, fait un véritable carton. A découvrir sur les réseaux!

 

Connaissez-vous Lélo? Cet artiste congolais vit en Tunisie depuis plusieurs années et produit une musique imprégnée de la tradition mandingue de Salif Keita ou de l'afro-beat de Fela Kuti. Dans le rythme et avec des textes bien choisis, Lélo est aussi bien au service de la musique africaine que de la langue française qu'il sublime dans ses chansons entraînantes et dansantes.
Un clip remastérisé
et remixé aux USA
Son parcours trouve ses racines entre Congo et Tunisie. Natif de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo Brazzaville, Lélo vient d'y achever le tournage de son nouveau clip" intitulé "Frapper Malembé". Dans cette chanson, il s'agit d'audace et de persévérance. Message pour les jeunes qui laissent tomber trop vite leurs aspirations, cette chanson les invite à continuer sur le chemin du désir et "frapper malembé", autrement dit agir doucement et dans la durée. D'ailleurs, en lingala, la langue maternelle de Lélo, le terme "malembé" signifie "doucement", "à petits coups".
Ce nouveau clip a également été tourné au Chott el Jerid avec des vidéastes tunisiens qui, d'ailleurs, ont accompagné Lélo au Congo pour terminer le tournage initié en Tunisie. De plus, le son initialement enregistré à Tunis a été remastérisé et remixé complètement aux Etats-Unis. C'est dire que Lélo a mis le plus grand soin à réaliser ce clip et ce disque qui sont ceux de l'élan et de la confirmation pour cet artiste proche de nombreux musiciens tunisiens.
Des projets d'avenir proche? D'abord, un nouveau clip qui devrait voir le jour en avril prochain après un passage dans des studios berlinois. Ensuite, Lélo pourrait monter sur scène en Tunisie, peut-être même pour une jam session avec des artistes locaux. En outre, le musicien continue à observer, à butiner, à créer de façon permanente, entre inspirations tunisiennes et congolaises.
En "guest" de Sabri Mosbah
Pour l'heure, "Frapper Malembé" est en train de faire un carton sur plusieurs plateformes musicales ainsi que sur les stations périphériques au Congo. Des télévisions spécialisées françaises devraient bientôt diffuser le clip de Lélo et, peut-être contribuer à ouvrir les portes d'un label indépendant de musiques africaines.
C'est tout ce que nous souhaitons à Lélo en lui lançant un "Muzikoyo ki toko", un bravo en lingala, idiome congolais dans lequel il chante parfois pour affirmer ses liens avec une tradition immémoriale. Un artiste à découvrir en Tunisie et ailleurs, un artiste qui, souhaitons-le, montera un jour sur scène en "guest" de Sabri Mosbah dont il est un fervent auditeur.

Hatem BOURIAL