"Before the Fourteenth, instant tunisien", au Musée national du Bardo.. Arrêter le temps sur des événements marquants de notre histoire commune - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jun.
24
2019

Exposition documentaire

"Before the Fourteenth, instant tunisien", au Musée national du Bardo.. Arrêter le temps sur des événements marquants de notre histoire commune

Vendredi 11 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Le Musée national du Bardo accueille du 14 janvier au 31 mars 2019 l'exposition documentaire temporaire "Before the fourteenth: Instant tunisien". L’exposition qui sera inaugurée le 14 janvier à 'l’occasion de la célébration du 8ème anniversaire de la révolution, se présente comme un événement commémoratif inédit à vocation pédagogique; citoyenne et artistique.

 

 Elle se propose de montrer une sélection d'archives écrits, sonores et visuels des événements du 17 décembre 2010 -14 janvier 2011; événements qui constituent autant de repères pour l'écriture d'une page incandescente de l'histoire contemporaine de la Tunisie.
Etabli par un comité scientifique d'historiens, le scénario de l'exposition développe le récit des événements selon une chronologie articulée en 12 moments clés qui dessinent le fil rouge du déroulement des faits depuis l'indépendance jusqu’aux jours d'après le 14 janvier 2011: les 29 jours décisifs compris entre le 17 décembre 2010 et le 14 janvier 2011 constituent la coeur de l'exposition qui accorde une place significative au support numérique à travers les vidéos, les blogs, statuts facebook, et bande sonore témoignant de l'événement.
Organisé par un collectif représentant des établissements publics et différentes composantes de la société civile, l'exposition a relevé la coordinatrice générale de l'exposition Rabaa Ben Achour, lors d'une conférence de presse tenue aujourd'hui, vise à numériser les événements de la révolution tunisienne en vue de les préserver, les sauvegarder et les mettre à la disposition des chercheurs, des étudiants et du large public.
Cette exposition s'articule autour de trois grands chapitres. Le premier "Le feu sous la cendre" couvre la période comprise entre 1956 et 2011 avec comme fil rouge du récit la répression des contestations et des oppositions. "Les 29 jours de la révolution : 17 décembre 2010-14 janvier 2011" retrace, documente et fait revivre les étapes cruciales du soulèvement révolutionnaire. Le troisième chapitre "les jours d'après" rend compte des événements survenus depuis le lendemain du 14 janvier jusqu'à la mise en place du processus transitionnel en mai 2011.
Elle a, par ailleurs, ajouté qu'un livre de 200 pages en trois langues (arabe, français et anglais) sera publié à l'occasion de cette exposition et comportera des images, témoignages et d'archives privés fournis par des citoyens.
Prenant la parole, le directeur du projet Hechmi Ben Fraj a fait savoir que le collectif porteur du projet a depuis 2016 traité les archives avec rigueur pour en assurer la crédibilité en s'appuyant sur plusieurs sources dont le rapport de l'instance d'investigation sur les violations et les dépassements et le livre de Jean Marc Salmon "29 jours de révolution: histoire du soulèvement tunisien 17 décembre 2010-14 janvier 2011".
Une copie de cette exposition sera présentée entre mars et septembre prochain au musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) avant de débarquer d'une manière définitive au musée de Sidi Bou Said.
Il est à noter que le collectif porteur de cette exposition réunit les Archives nationales de Tunisie (ANT), la Bibliothèque nationale de Tunisie, (BNT), le bureau Maghreb du réseau euro-méditerranéen de soutien aux défenseurs des droits de l'homme, le centre national de documentation (CDN) l'institut arabe des droits de l'homme, l'institut national du patrimoine (INP), l'institut supérieur de documentation (ISD), l'institut supérieur d'histoire de la Tunisie commémorative ( ishtc) et le réseau Doustourna.