Les Etoilés commencent l’année sous de bonnes auspices ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
19
2019

Mise à jour du calendrier ESS - ST (4-1)

Les Etoilés commencent l’année sous de bonnes auspices !

Jeudi 10 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Synopsis

Sousse, stade olympique. Pelouse en  bon état. Temps :  froid / Nuageux. Assistance  moyenne.

Buts : Hannachi (1’), Shaka(24’),Aouadhi (32’ et 60’ sur penalty) pour l’ESS 

A.Sfaxi ( 55’) pour le  ST

Arbitrage : W. Bennani   assistés par Tarchi. A & Bennani. F.

ESS : Bediri, Kechrida,Ghazi, B.Aziza,Boughattas,Aouadhi, Baâyou, Hannachi, Belarbi (Brigui), Msekni, (Methnani),  Shaka (Adamah).

ST : Amdouni, Mhedebi, Akremi (B.Khniss), Mihoubi, Bnina, Hadda, Junior, Chikhaoui, Homri (Trabelsi), Lossoko( , Sfaxi.       

Avertissements: Sfaxi, Akremi, Hadda et Mihoubi (ST), Aouadhi (ESS)

Inaugurant  un cycle  nouveau  sous la conduite  de Roger Lemerre appelé à la  rescousse pour  redresser la situation de l’équipe, l’Etoile  du Sahel en battant  son  homologue « Stadiste », ne peut  mieux  commencer  l’année  2019 sous les  meilleures auspices. En effet,  après une  phase aller plus  ou moins  discutable, voire contestée, et une  série de contreperformances sur le plan  des résultats,  la  bande à Lemerre,  a retrouvé  à la  fois  sérénité et  envie  jouer  en disposant d’un ST,  volontaire  certes, mais manquant cruellement de réalisme  et même de solutions à l’avant. Avec un score de quatre buts à un la  note  fut  lourde.

Msekni   rayonnant

Entamée  sur un rythme endiablé, la première  période   fut  prolifique  en buts  pour  l’ESS. En effet, première minute, première action des étoilés et  c’est l’ouverture du score par Hannachi  sur une passe lumineuse de Msekni qui a retrouvé et  sa place et  sa verve  avec Lemerre (1’). Cueillis à froid  les  stadistes  eurent du mal  à réagir  tant  le pressing  exercé par les étoilés  fut conséquent.  Ayant opté pour le contre  en vue  de revenir dans le match,  les protégés de Mkacher  pâtirent  par  une  désorganisation au niveau de l’acheminement  de la  balle. Nullement  inquiété Bediri  passa  un moment tranquille  la défense  étoilée  veillait au  grain. Pour autant  le jeu s’équilibra un moment  avant que  les  étoilés  plus rapide  profitèrent d’un  contre  bien  mené par Msekni, Belrabi ayant  bien servi  Shaka  qui ne rata l’aubaine d’aggraver le score  face à  une défense  stadiste  mal agencée (24’). Dans  la foulée  et  face à l’absence  à la fois de réaction et de réalisme  des  poulains de Mkacher, l’Etoile  ajouta  un troisième  but par  Aouadhi  sur  un corner  joué en deux temps  et  où une fois  de plus  la défense   des verts et rouges  fut  légère (32’). L’unique  action à mettre  au crédit des  visiteurs  est  le tir de Junior  dés  les  trente mètres (34’). Les  locaux  eurent deux  autres   opportunités pour  alourdir la  note, mais  ni Shaka , ni Belrabi  n’eurent la  lucidité  suffisante pour transformer  ces deux  essais.

On retrouve le sourire.

Différente de la première  mi-temps, la  seconde période  vit  un  ST plus  entreprenant, en tous les  cas  plus  motivés,  tant  les  stadistes  avaient tout  à gagner  et  rien  à perdre .De fait, ils  avancent d’un cran  pour éloigner de leur  zone Shaka, Msekni  et consorts. En effet,  pas  plus tard de  dix minutes,  sur un contre  rapide Aymen Sfaxi , un étoilé, dans l’autre camp,  profita  pour  fusiller Bediri  mal  inspiré sur  ce tir (55’). Guère  découragés, et un tant soit  peu  rassurés, les  étoilés  en revanche  optèrent pour  le contre  en seconde mi-temps  profitant  en  toute logique d’un  adversaire   porté vers l’avant. Il n’en fallait pas  plus de cinq minutes du but stadiste pour que Aouadhi  transforma  le pénalty  obtenu par Shaka  (60’). Depuis  même  si le jeu  s’équilibra un peu, il n’en demeure pas  moins vrai qu’un léger  avantage  est à mettre au crédit  de l’ESS  qui a  bien  réussi collectivement et  individuellement. Est-ce  la raison  pour laquelle  les  étoilés  avaient  eu l’opportunité à eux   reprises  d’aggarver  le score  par Belarbi et Adammah  qui  venait  juste de relever   Shaka (83’ et 87’). Bref le  score  est resté  inchangé  jusqu’au coup de sifflet de  l’arbitre.

Victoire importante  pour les  poulains de Lemerre  dans  une partie  qui laissa  entrevoir  un réel  changement  dans la  manière  de jouer de l’équipe. Ce qui est notable   avec  cette première sortie  du  français  c’est le  retour  de  joueurs  oubliés, donnés  partants m^me à l’image  Brigui, Msekni et Methnani. Nul doute que  quelque chose est  entrain de  changer  à l’Etoile.

Sadok SLIMANE