Nabil Baffoun, un président issu du consensus ? - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
24
2019

Les prémisses d’un dénouement à l’ISIE

Nabil Baffoun, un président issu du consensus ?

Jeudi 10 Janvier 2019
نسخة للطباعة

•             L’absence du président du bloc Ennahdha lors des discussions ferait-elle achopper l’accord ?

 

Les présidents des blocs parlementaires réunis hier au siège du parlement ont décidé d’élire les trois nouveaux membres du conseil de l’Instance supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) et ce dans le cadre du renouvellement du tiers de ses membres avant de procéder à l’élection de son président.

Ils se sont mis d'accord également sur l'élection d'un candidat consensuel au poste de président de l’ISIE, en l'occurrence Nabil Baffoun.

Dans une déclaration donnée à l'agence TAP à l’issue de la réunion, le président du bloc Coalition nationale, Mustapha Ben Ahmed, a fait savoir, qu’il a été décidé en accord avec la majorité des présidents des groupes parlementaires présents (à l’exception du président du groupe Ennahdha qui n'était pas présent) de procéder au renouvellement du tiers des membres de l’Instance avant d’élire son nouveau président.

"Il a été convenu également de ne pas retenir les candidatures des nouveaux membres pour le poste de président de l’ISIE et de se contenter de recevoir les candidatures des membres élus par le passé, et ce, pour éviter de reproduire ce qui s’est passé avec le président démissionnaire de l’ISIE Mohamed Tlili Mansri", a indiqué Ben Ahmed.

Le président du groupe Coalition nationale a affirmé dans ce sens, que la crise relative à l’élection des membres de l’ISIE et de son président est en voie d’être résolue. Il a laissé entendre à ce propos que ce problème sera bientôt réglé lors d’une séance plénière.

Notons qu'à l'issue des travaux de la Commission électorale au parlement (commission spéciale), 30 dossiers de candidature pour l’ISIE ont été acceptés dans les trois spécialités concernées par le renouvellement (ingénieur en informatique, spécialiste de la finance publique, magistrat administratif).

Le président de l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri avait présenté, le 5 juillet 2018 sa démission suite à des différends avec les membres du conseil de l’Instance. Le 28 mai 2018, le conseil de l’ISIE avait décidé lé révocation de Mansri de son poste, lui reprochant des défaillances lors des élections municipales du 6 mai 2018.

Mohamed Tlili Mansri s’est vu confier la gestion des affaires courantes de l’ISIE, jusqu’à l’élection d’un nouveau président à la tête de l’instance.