Dégradation alarmante et manque de moyens pour l’entretien - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 7 Avril 2020

Suivez-nous

Apr.
7
2020

Infrastructure routière au Cap Bon

Dégradation alarmante et manque de moyens pour l’entretien

Mardi 8 Janvier 2019
نسخة للطباعة

Le Cap Bon dispose d'un réseau routier étendu, longtemps considéré comme exceptionnel, et qui continue à se développer. Ce réseau est un atout formidable pour la mobilité des citoyens, à condition d'être bien entretenu. Or, une tendance à la dégradation du réseau routier régional non concédé et du réseau autoroutier a été observée ces dernières années. Même si elle peut sembler limitée pour l'instant, il apparaît nécessaire d'y mettre un terme, pour éviter la détérioration de ce patrimoine et l'augmentation de ses coûts d'entretien.
 

Pour approfondir l'ensemble de ces questions, une réunion a été organisé au siège du gouvernorat de Nabeul sur l'état des infrastructures routières, en présence de Noureddine Salmi, ministre de l'Equipement, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire, de Saloua Khiari, gouverneure de Nabeul, et des représentants des municipalités de la région.
Après un rappel des différents enjeux relatifs à l'entretien des réseaux routiers et aux projets autoroutiers, l'ensemble des intervenants ont souligné la nécessité d'octroyer dès à présent des moyens suffisants à l'entretien du réseau routier, et cela de façon pérenne. À défaut, on ne pourra que constater un renchérissement significatif des coûts d'entretien au cours des prochaines années.
La majorité des élus a évoqué le retard flagrant qu’accuse le secteur, notamment l’état du réseau routier qui laisse à désirer, la lenteur des procédures administratives et le manque de gros moyens matériels qui devraient permettre aux entreprises réalisatrices de respecter les délais d’exécution.Outre cette continuité dans l'effort financier, les intervenants ont insisté sur les retards enregistrés dans l'entretien des routes et l'amélioration de leur efficience.  Répondant aux interrogations des participants, le ministre de l'équipement Noureddine Salmi, a précisé que plusieurs projets sont en cours de réalisation. "La qualité, le respect du délai et la bonne gouvernance doivent primer dans l'édification des ouvrages". Citant plusieurs projets, le ministre a indiqué que la première tranche de la route 27 reliant Nabeul à Korba qui s'étale sur 19 km figure parmi les projets d'infrastructures qui devront être lancés en 2019, moyennant un budget total de 50 millions de dinars (MDT). Les travaux de la première tranche du projet de doublement de la route ont été entamés et s’étaleront sur 36 mois selon le tableau des projets d'infrastructures routières pour 2019 dressé par le ministère de l'Equipement. Le projet qui durera 36 mois comprend trois composants intégrés : Acquisition des emprises nécessaires pour l’aménagement du projet, dédoublement en 2×2 voies de la route séparées par un terre-plein central, édification de 15 giratoires, un réseau d’éclairage public sur 15 km et construction de 3 ouvrages hydrauliques et des ouvrages d’art sur 3km.
Quant au tronçon Korba-Menzel Témime, les études sont déjà réalisées. La finalisation des procédures foncières et le lancement de l'appel d'offres sont faits.
Le projet de la déviation de Grombalia, dont les travaux ont commencé en septembre 2010, accuse un retard mais les travaux ont été repris. Cette déviation fin-prête comporte la construction d'une nouvelle route sur une longueur de 7 Km à l'ouest de la ville. Le nouvel ouvrage sera composé de 2x2 voies dans chaque sens, allant de la route nationale no 1, au niveau de l'échangeur de Tourki, jusqu'au nord de Grombalia.  Le ministre a évoqué la finalisation des travaux de la route GP1 reliant Grombalia à Yasmine Hammamet d'ici février 2019. Bref, construire un réseau routier performant, tel est l'objet du ministère de l'équipement a encore souligné le ministre, rassurant les intervenants de la volonté du gouvernement de doter le Cap Bon d'une bonne infrastructure routière permettant une bonne liaison entre les différentes villes de la région.

Kamel Bouaouina