Elections législatives et présidentielles: Ça va swinguer en 2019 ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
21
2019

2019

Elections législatives et présidentielles: Ça va swinguer en 2019 !

Dimanche 30 Décembre 2018
نسخة للطباعة
Elections législatives et présidentielles: Ça va swinguer en 2019 !
L'année 2018 touche à sa fin. Plus que quelques heures nous séparent de la nouvelle année et de son lot d'événements et de surprises. “Bonne année!” clameront, comme il est de tradition, des milliards de personnes à travers le monde et notamment quelques millions de Tunisiens qui ne savent qu'attendre de cette année 2019 qui risque de swinguer fort, un peu trop fort peut-être? 
A l'instar de nombreux autres pays dans le monde et notamment l'Algérie, la Tunisie connaîtra deux échéances électorales de grande envergure en 2019. Il s'agira, en effet, pour le peuple tunisien de choisir ses nouveaux députés et son nouveau président. Pourquoi président et pas présidente même si la Constitution l'autorise ? Tout simplement parce qu'il est peu probable, du moins en théorie, qu'une femme soit élue à ce poste, tant les relents de la pensée islamiste persistent au sein de la société et très nombreux sont ceux qui pensent, encore, qu'un peuple qui met son destin dans les mains d'une femme, est forcément voué à l'échec et qu'il court à sa perte. Cette vérité, nul ne peut la nier et il est facile de la vérifier tant les avis semblent figés à ce sujet. C'est que la femme en Tunisie et malgré tous les excellents textes de loi qui lui sont consacrés et malgré les formidables prouesses professionnelles, scientifiques, sportives ou autres de Tunisiens au pays et à 'étranger, continue d'être considérée par certains comme une sous-citoyenne qui n'est pas digne de bénéficier des mêmes droits que l'homme. Pour preuve, la solide résistance affichée par certains à l'égalité dans l'héritage ou encore les justificatifs apportés par d'autres aux abus faits aux femmes et notamment en cas de viol ou encore en cas de violences dans le cadre familial ou matrimonial. N'empêche, les politiciens, eux, savent le poids déterminant des femmes dans l'issue des votes et vont tout faire, comme à chaque, pour faire de leur soutien des droits des femmes une carte électorale de choix dont ils useront et abuseront tout au long des campagnes électorales. A cette occasion, ils iront à la rencontre des femmes rurales, des femmes défavorisées, des femmes sans emplois, des mères célibataires et autres citoyennes dans des conditions vulnérables. Ils leur tendront la main, leur feront des tas de promesses, prendront des photos avec elles puis s'en iront vers d'autres cieux, d'autres chemins. Les femmes seront-elles dupes et voteront-elles pour eux ? Nul ne le sait encore. Ce qui est toutefois sûr, c'est que les politiciens et tous ceux qui aspirent à remporter ces futures élections législatives et présidentielles feront tout pour y arriver. Tous les coups seront permis prévoit-on, des plus démocratiques aux plus vils et c'est pourquoi l'année 2019 risque de swinguer. Bonne année quand même !
Rym BENAROUS