Chronique: Un monde à hauteur d’enfant… - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Oct.
23
2019

Chronique

Chronique: Un monde à hauteur d’enfant…

Dimanche 30 Décembre 2018
نسخة للطباعة
L’exercice aura-t-il été profitable ? Pas si sûr Monsieur. L’année à venir sera-t-elle meilleure que celle qui tire à sa fin ?  Il faut y croire comme à sa dernière chance, car la dernière chemise est déchirée, et plus question de la raccommoder : elle tombe en lambeaux disparates et affiche une mine fatiguée. Il faut s’en racheter une autre : immaculée, et y inscrire un nouveau monde qui soit à hauteur d’enfant. Car les adultes n’ont rien compris. 
Voilà. Il faudrait que les politiques, ici ou ailleurs, là où les choses ne tournent pas rond, là où le monde va à sa perte, s’inspirent de la logique des enfants, pour reconfigurer leur vision d’un changement, qui serait profitable. A tous. En redistribuant des cartes, qui ne soient pas tronquées d’avance, avec des résultats biaisés. 
Il faudrait consulter les enfants. Ou alors se tourner vers ceux qui n’ont pas tourné le dos à leur enfance, et sachent, en avançant dans la vie, avant de prendre n’importe quelle décision qui engage d’autres personnes qu’eux-mêmes, de par le monde, retrouver comme par instinct, une posture à hauteur d’enfant. La Paix Maintenant. La Paix partout, sans restriction. Qu’en aurait-il dit Amos Oz ? 
Qu’en aurait-il dit ? Il est parti avant de pouvoir serrer ses espoirs entre ses bras, comme un vieil ami que l’on aura attendu très longtemps, qui habite de l’autre côté du monde, et qui a enfin consenti à revenir. Il a étreint le vide, après avoir attendu très longtemps. Lui avait un regard d’enfant.  
Au fond, lui et tous ceux qui ont sa semblance, s’il s’avère aujourd’hui que la vie ne leur donne toujours pas raison, demain ils auront raison de sa déraison. Et peu importe qu’ils soient partis rejoindre d’autres Ailleurs, ou qu’ils soient encore là à espérer, de par le monde, c’est leurs voix qui gagneront en hauteur, et c’est eux qui gagneront d’avoir tant espéré, tant appelé de leurs vœux, paix et justice, parce que là où ils auront combattu, avec des mots de prophètes à hauteur d’Hommes, il ya aura forcément un monde nouveau. Et il sera meilleur…
Samia HARRAR
 
Mots-clés: