Les « Sang et Or » terminent à la 5ème place - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
16
2019

Mondial des clubs: EST-CS Guadalajara (1-1 ; 6-5 aux tab)

Les « Sang et Or » terminent à la 5ème place

Mercredi 19 Décembre 2018
نسخة للطباعة

Synopsis
Stade Hazag d’Al Aïn aux Emirats
Temps chaud
Pelouse en très bon état
Public assez nombreux et bruyant des supporters de l’EST
Avertissements : José Carlos, Issac Brizuela (DCG) – F. Kom, Y. Blaïli, A. Badri, C. Dhaoudhi (EST)
Expulsions : A. Badri et H. Rabia (EST)
Buts : W. Sandoval (P. DCG – 5’) et Y. Blaïli (P. EST – 38’)
Formations :
ES Tunis : Rami Jeridi - Houcine Rabia - Khalil Chammam - Chamseddine Dhaouadi - Sameh Derbali - Franck Kom (Ali Machani) - Fousseny Coulibaly - Eymen B. Mohamed (Saâd Bguir) - Anice Badri - Youssef Belaili - Bilel Mejri (Yassine Khenissi).
DC Guadalajara : Raul Gudino (Miguel Jiménez) – José Carlos – Carlos Salcido (Alan Cerventes) – Jaïr Periera – Hedgardo Marin – Issac Brizuela – Walter Sandoval (Orbelin Pineda) – Angel Zaldivar – Miguel Ponce.
L’ES Tunis a terminé à la 5ème place et remporté un million et 500 mille dollars après avoir disposé de Deportivo Guadalajara aux tirs aux buts 6/5.
Après avoir raté sa première sortie dans ce mondial des clubs en se faisant battre par Al Aïn, l’ES Tunis contrainte de jouer pour la 5ème place face à Deportivo Guadalajara, tenait absolument à se refaire une santé et redorer son blason conquis haut la main en remportant la Ligue des Champions.
Pour cette rencontre, Mouïn Chaâbani a apporté quelques changements à sa formation rentrante en optant pour RamY Jeridi dans les bois à la place de Moez Ben Cherifia. Sur le flanc gauche de la défense Houcine Rabia a fait son apparition afin de permettre à Eymen Ben Mohamed d’évoluer dans une position avancée au milieu du terrain à la place de Ghaïlane Chaâlali laissé sur le banc tout comme Yassine Khenissi qui a cédé sa place à la pointe de l’attaque à Bilel Mejri.
Mais les plans de l’entraîneur « sang et or » ont été chambardés très tôt, lorsque Walter Sandoval a réussi à tromper le gardien espérantiste dès la 5ème minute suite à un penalty consécutif à une faute de Sameh Derbali.
Un but qui a poussé les tunisiens à passer à l’attaque à la recherche d’une égalisation au plus vite et Anice Badri de la tête a eu l’occasion de remettre les deux équipes à égalité, sans l’intervention énergique du gardien adverse. Mais très vite, les mexicains ont repris le contrôle du jeu, grâce à leur pressing haut sur les joueurs de l’entrejeu de l’EST et particulièrement Coulibaly et Kom, ce qui a obligé Badri, Blaïli et même Mejri à revenir en arrière pour assurer la couverture défensive.
Il a fallu attendre la 21ème minute pour voir Frank Kom après une combinaison à trois, tirer en force, son tir était mal cadré. Il a récidivé deux minutes plus tard, mais une fois encore le tir a manqué de précision. Deux actions qui ont libéré les « sang et or » et donné confiance aux joueurs qui se sont rués en attaque obtenant 2 corners consécutifs et la reprise de Kom a ricoché sur la main de José Carlos. L’arbitre qui avait demandé de continuer le jeu a fini par consulter le VAR, après quoi il a accordé un penalty à l’EST transformé par Youssef Blaïli à l’immense joie des très nombreux supporters espérantistes présents sur les gradins (38’). L’EST aurait pu doubler la marque lorsque Mejri parti en contre a temporisé alors que Badri était mieux placé pour conclure (40’). 
Après ce but a remis les joueurs de l’EST en confiance et leur manière de jouer s’est nettement améliorée surtout à l’entrejeu où les Ben Mohamed, Kom et Coulibaly ont fait meilleures figures avec une circulation plus fluide du ballon face à une équipe mexicaine qui a perdu un ton soit peu de sa verve et a été contrainte d’observer une attitude plus défensive pour éviter de se faire prendre une seconde fois, mais aussi à cause d’une baisse de régime physique notoire.
De retour des vestiaires, Chaâbani a reconduit la même formation, mais avec des consignes pour Ben Mohamed afin d’avancer d’un cran afin de jouer près de Blaïli et Badri. Pendant près de 15 minutes, le jeu s’est concentré au milieu du terrain, avec beaucoup de prudence du côté de l’EST, ce qui a permis à l’adversaire de remonter le terrain et de jouer en zone espérantiste. Entretemps, Blaïli par deux fois et sur contres, s’est procuré deux bonnes occasions sans parvenir à conclure, alors que Jeridi a repoussé avec brio un tir soutenu de Periera à la 75ème minute.
L’expulsion de Badri a donné des ailes aux mexicains qui ont profité des espaces pour aller inquiéter Jeridi dont l’intervention à la 82ème minute sur un tir de Ponce a été déterminante pour éviter à l’EST un second but. Les dernières minutes ont été difficiles pour les joueurs espérantistes et Chaâbani a tardé à opérer ses changements puisque les rentrées de Saâd Bguir, Yassine Khenissi et Ali Machani n’ont intervenu qu’à la 2ème minute du temps additionnel.
Le score de parité après 7 minutes de temps additionnel a obligé les deux équipes à passer aux tirs aux buts qui ont souri lors de la deuxième série à l’EST (6/5) qui termine à la 5ème place de cette compétition.
Lors de cette séance, Blaïli et Bguir ont raté leurs tirs, Machani, Chammam, Khenissi, Coulibaly et Dhaouadi ont réussi les leurs.

Rafik BEN ARFA