Mondial des clubs: Nadi Al Aïn – EST (3-0): Des «Sang et Or»,mal en point ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Apr.
26
2019

Mondial des clubs

Mondial des clubs: Nadi Al Aïn – EST (3-0): Des «Sang et Or»,mal en point !

Dimanche 16 Décembre 2018
نسخة للطباعة
Mondial des clubs: Nadi Al Aïn – EST (3-0):  Des «Sang et Or»,mal en point !

Synopsis

Stade Bin Zayed

Assistance nombreuse

Arbitre: Maruru  foJayer.

Score final (3-0)pour Al Ain

Formation des équipes

EST: Moez Ben Chrifia, Khalil Chammam ( Ali Machani 68’), Chamseddine Dhaouadi, Aymen Ben Mohamed, Sameh Derbali, Fossini Kolibaly, Frank Kom(Adam Rejaibi 64’), Ghaylène Chaâ alali ( Amine Meskini 46’), Youssef Blaïli, Anice Badri, Taha Yacine Khenissi.

Entraineur: Mouine Chabani

Al Ain: Khaled Aissa, Tongo Dombia(Yahia Nader 84’), Ismail Ahmed, Caio, Bander Mhamed ( Marcus Berg 80’) , Ahmed Barman, Mohamed faiez, Mohamed ahmed, Tsukasa, rayene Yaslem (Ameur abderrahmane 66’), Houssein Chahat,

Entraineur: Zoran Mamic

Entrée lice des «sang et  or» dans leur second mondial des clubs où ils doivent croiser le fer avec les Emirati d’El Aïn. Une édition que la bande à Mouïne Chaâbani tient mordicus à marquer de son empreinte en cette prestigieuse année du centenaire  après celle fort mitigée et non moins controversée de 2011 au Japon où la boite  passa à côté de l’événement avec deux déconvenues en autant de rencontres. 

 

Fraîcheur physique et mental de fer 

Il est clair que sur le plan fraîcheur physique, les nôtres partent avec les suffrages du moment que leurs vis-à-vis avaient disputé voilà quelques 72 heures ( 120’) pleines avec une charge émotionnelle énorme du moment qu’ils furent contraints à effectuer un «come-back» monumental de trois buts avant de se coltiner avec succès et  au forceps la terrible épreuve de la loterie des tirs au but. Inéluctablement, cela doit laisser des traces et les « sang et or» au mental de fer et à la condition physique au summum doivent théoriquement tirer profit de pareille situation. Le rêve étant d’atteindre les demi-finales et de se mesurer dans un premier challenge  avec les sud-américains de River plates fraîchement couronnés de leur continent et pourquoi ne pas viser plus loin si d’aventure les choses allaient  comme le souhaite tout une nation.

 

Douche écossaise

Une première période marquée par deux buts des Emirati entachés et précédés tous les deux de deux irrégularités sur Ben Cherifia (2’) sur un corner et sur Badri (15’) lors du second but. Badri(8’), Kolibali(12’) mais surtout  Chalali(20’) et Khenissi 23’) dont les tirs percutèrent les montants du gardien adverse firent tout leur possible pour revenir à la marque mais vainement. Les Emirati optant pour les contres rapides mettant à profit les boulevards laissés derrière. Ben Cherifia se mettant en évidence (18’) en repoussant des poings un tir canon de Badr. Une première mi-temps ratée par les nôtres au moral dans les chaussettes suite à deux buts précédés de deux fautes évidentes.

La reprise

Durement sermonnés, les « sang et or » revinrent motivés pour remonter la pente mais à la (60’) un contre rapide de Rayene Yeslem permit à Bandar Ahbabi de tripler la mise.  Rentrée de Adam Rjaibi  à la place de Frank Kom pour donner plus de punch devant.  Ben Cherifia ( 73’) s’oppose à Bandar Mohamed Pratiquement en un contre un.(81’) Khaled Aissa s’oppose à un tir puissant à ras de terre de Youssef Blaili. Très mauvais geste de l’Egyptien Chahat provoquant Aymen Ben Mohamed et qui méritait largement le carton rouge.

Rafik BEN ARFA