Les Sfaxiens, pour renouer avec la victoire - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
18
2018

CSS-JSK

Les Sfaxiens, pour renouer avec la victoire

Samedi 8 Décembre 2018
نسخة للطباعة

Après la perte de six précieux points lors des trois dernières journées, se contentant à chaque fois du petit point du nul, l’équipe sfaxienne, absolument dos au mur quand elle recevra cet après-midi au stade Mhiri, la Jeunesse Sportive de Kairouan. En effet, l’unique et seul mot d’ordre pour les camarades de Methlouthi  n’est autre que la victoire. Il va sans dire que, dans son fief et devant son public, l’ensemble sfaxien part avec les faveurs du pronostic pour l’emporter. Toutefois,  se trompera fort celui qui pense que les locaux seront, à cette occasion, devant  une voie dégagée pour engranger les trois précieux points de la victoire contre un adversaire qui leur a posé, par le passé, de serieux problèmes. D’ailleurs, les clubistes sfaxiens ont toujours à l’esprit le match nul qu’ils ont concédé lors de la 9ème journée, au stade Mhiri même, face au CSHL, un adversaire contre lequel ils partaient largement favoris. Même si l’arbitre de la rencontre, Sadok Selmi, les a privés ce jour là de deux penalties indiscutables, ils  devaient en vouloir aussi à eux-mêmes pour n’avoir pas réussi à mettre le ballon dans les filets adverses. Le CSS qui aura, ainsi, appris à ses dépens que la vérité revient, en dernier lieu, au terrain est tenu d’éviter   le même piège que celui dans lequel il est tombé en affrontant le CSHL.

Manucho, d’entrée
La JSK qui vient de changer d’entraîneur en engageant Khaled Mouelhi à la place de Ameur Derbel, caresse l’espoir de rentrer avec un résultat positif, le match nul faute d’une victoire très peu probable du reste. Pour ce faire elle misera sur la tactique du contre. Pour espérer déverrouiller le blocus kairouanais, le CSS devrait une fois en possession du ballon  varier son jeu et axer ses attaques sur les flancs de la défense adverse. La titularisation de Manucho pourrait être d’une grande utilité pour l’attaque sfaxienne en regard de la rapidité d’exécution de l’attaquant ivoirien qui a de fortes chances de figurer dans la formation rentrante pour suppléer  Chaouat ou de Marzouki, deux  avants passant par une période  de méforme.

Ameur KERKENNI