La Tunisie passe aux sanctions financières - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 7 Avril 2020

Suivez-nous

Apr.
7
2020

Lutte contre du terrorisme

La Tunisie passe aux sanctions financières

Samedi 17 Novembre 2018
نسخة للطباعة

Lors d’un point de presse tenu, hier, au palais du gouvernement à la Kasbah, le président de la Commission Nationale de lutte contre le terrorisme, Mokhtar Ben Nasr, a annoncé que la Commission a pris, pour la première fois, 23 décisions de gel des biens et ressources économiques appartenant à des personnes liées au terrorisme. Ces décisions ont été publiées au Journal Officiel de la République Tunisienne numéro 91 de 2018 et dans une liste nationale de personnes, organisations et entités liées au terrorisme. Cette liste est accessible sur le site WEB de la Commission (www.cnlct.tn).
Il a ajouté que la CNLCT continuera de prendre des arrêtés similaires et de mettre à jour sa liste nationale des personnes, organisations et entités liées au terrorisme.
Le président de la CNLCT a déclaré, par ailleurs, que la Tunisie avait pris des mesures importantes sur les plans juridique et institutionnel pour développer un dispositif national efficace visant la lutte contre le financement du terrorisme. Ce dispositif permet, entre autres, de prendre des arrêtés de gel des biens et des ressources économiques appartenant à des personnes, organisations et entités liées au terrorisme.
En réponse aux questions des journalistes, M. Mokhtar Ben Nasr, colonel major de l’armée nationale et ancien porte-parole du ministère de la Défense nationale, a indiqué que le public et tous les intéressés peuvent consulter la liste publiée sur le site WEB de la CNLCT. Il peut, aussi, obtenir toutes les informations et données sur les personnes ayant fait l’objet des décisions de gel, car la liste est nominative et présente toutes les données sur les personnes impliquées dont certaines sont en prison et d’autres en fuite.
Il a passé en revue les textes de lois nationaux et les résolutions internationales sur lesquels la CNLCT a fondé ces décisions dont, au plan intérieur, la loi organique du 7 août 2015 relative à la lutte contre le terrorisme et la répression du blanchiment d’argent. Sur le plan international, il a évoqué les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et les 40 recommandations du GAFI (Groupe d’action financière à vocation internationale), en particulier la recommandation numéro 6 portant sur la mise en œuvre de sanctions financières ciblées qui avait justifié, entre autres, l’inscription de la Tunisie sur la liste grise du GAFI concernant les pays ne répondant pas assez aux normes de lutte contre le blanchiment de l’argent sale.
M. Mokhtar Ben Nasr a émis l’espoir qu’avec ces nouvelles décisions, la Tunisie sera retirée de la liste grise du GAFI. Des promesses auraient été faites dans ce sens, pour ce mois de novembre 2018.
Le président de la CNLCT a indiqué que la Tunisie est engagée dans une lutte globale contre le terrorisme et que ces actions d’ordre financier n’en sont qu’un aspect.

Salah BEN HAMADI