Syrie: Daech regagne du terrain dans le sud-est - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
26
2019

Syrie

Syrie: Daech regagne du terrain dans le sud-est

Dimanche 4 Novembre 2018
نسخة للطباعة
Syrie: Daech regagne du terrain dans le sud-est

Le groupe Etat islamique a lancé une attaque-surprise contre l'armée syrienne dans une région désertique à l'est de la province méridionale de Soueida. Plusieurs soldats et miliciens pro-régime ont été tués.

Le groupe Etat islamique a montré qu'il disposait toujours de capacités offensives dans le désert de la province de Soueida, trois mois après le début d'une offensive de l'armée syrienne dans la région de roches volcaniques d'al-Safa.

Profitant de l'effet de surprise et d'une bonne connaissance du terrain, les terroristes ont lancé une vaste attaque contre les positions de l'armée syrienne et de ses alliés, parvenant à reprendre une partie du terrain perdu ces dernières semaines dans son fief. Des soldats réguliers, des combattants de l'Armée de défense nationale et des miliciens supplétifs ont été tués dans les combats.

L'armée syrienne avait déployé des forces d'élite et des parachutistes pour tenter de chasser les terroristes de cette zone difficile d'accès. Les troupes gouvernementales avaient suspendu leurs opérations militaires ces derniers jours pour donner une chance aux négociations avec le groupe Etat islamique afin d'obtenir la libération de 20 civils otages des terroristes.

L'organisation EI avait enlevé le 27 juillet 36 femmes et enfants à l'issue d'une attaque-surprise contre sept villages de Soueida, au cours de laquelle 200 personnes avaient été tuées. Plusieurs otages avaient été assassinés et quelques-uns avaient été libérés.

 

Un convoi de l'Onu atteint le camp de réfugiés de Roukban

Un convoi d'aide des Nations unies a atteint hier le camp de réfugiés de Roukban, situé en territoire syrien tout près de la frontière jordanienne, et où vivent des dizaines de milliers de personnes, a déclaré un membre du conseil local du camp.

"Les premiers camions sont entrés dans le camp", a expliqué Abou Abdoullah, membre du conseil civil qui dirige le camp et se coordonne avec les Nations unies sur les convois d'aide humanitaire.

Roukban, situé non loin de la base militaire américaine de Tanf dans le désert, près de l'endroit où convergent les frontières syrienne, jordanienne et irakienne, abrite plus de 50.000 réfugiés, et le dernier convoi d'aide de l'Onu y était parvenu en janvier.

En octobre, ce camp a été assiégé du côté syrien de la frontière par l'armée du régime de Bachar al Assad, ce qui a empêché trafiquants et commerçants d'apporter des vivres. Un groupe rebelle soutenu par les Etats-Unis contrôle le secteur, mais ce secteur est adossé à la frontière jordanienne et pour le reste encerclé par l'armée syrienne.

La Jordanie bloque l'acheminement de l'aide vers le camp depuis qu'elle a autorisé le convoi de janvier dernier.

Les camions des Nations unies comptaient livrer l'aide à Roukban voici une semaine déjà, après avoir obtenu le feu vert de Damas, mais leur arrivée a été retardée pour des raisons logistiques et militaires, a fait savoir l'Onu.

 

Les pénuries de vivres et de médicaments dans le camp ont provoqué la mort d'au moins dix personnes ces dernières semaines à Roukban, et l'Onu parle d'une situation "inquiétante", ajoutant que des milliers de vies sont menacées.

 

 

Mots-clés: