Intempéries au Cap Bon: Pluies torrentielles et oueds en furie à Béni Khalled et Menzel Bouzalfa - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
22
2019

Cap Bon

Intempéries au Cap Bon: Pluies torrentielles et oueds en furie à Béni Khalled et Menzel Bouzalfa

Dimanche 14 Octobre 2018
نسخة للطباعة
Intempéries au Cap Bon: Pluies torrentielles et oueds en furie à Béni Khalled et Menzel Bouzalfa

 C’est décidément la saison de la pluie et des inondations à Béni Khalled, Menzel Bouzalfa, Mida, Menzel Horr et Nabeul. Il  a plu hier 58 millimètres à Menzel Bouzalfa, 50 mm à Béni Khaled et 13mm à Nabeul. Ce qui a donné lieu à des désagréments et pourrait éventuellement causer des dégâts aux cultures. A Mida et Menzel Horr,  les eaux de pluie qui ont stagné, faute d'évacuation, se sont infiltrées dans les vieilles maisons dont les habitants ont dû faire appel aux services de la Protection civile pour leur porter aide et assistance. 

Camions, motopompes et autres engins ont été nécessaires pour évacuer l'eau ; les agents de la Protection civile sollicités de toutes parts répondent à tous les appels et font de leur mieux pour aider la population. 

A Béni Khalled, la situation est identique, l'eau a entièrement inondé les ruelles et contraint les piétons à se déchausser et retrousser leurs pantalons pour pouvoir passer. Les avaloirs, obstrués par les détritus et les ordures ménagères, fonctionnent par à-coups, évacuant difficilement ces quantités impressionnantes d'eau de pluie qui se sont accumulées durant la matinée. 

Comme à leur habitude, les habitants s'entraident et la solidarité joue son rôle pour affronter, encore une fois, la situation, tout en espérant que celle-ci s'améliorera. Au plus fort de la tourmente, les agents de la protection civile ont évité le pire à une voiture ayant à son bord deux femmes coincées qui s’était engagée sur une route inondée près de l’oued Sidi Toumi.

Les établissements scolaires ont fermé leurs portes à partir de 10h00. A Takelssa, la situation n’est guère meilleure.. Les unités de la protection civile sont intervenues pour assister les usagers de la route et évacuer les flaques d’eau et la boue dans certains quartiers.

A Nabeul, dans les rues, les ruelles et places publiques, de véritables lacs se sont formés, empêchant toute circulation automobile et parfois même piétonne. L’absence d’avaloirs pour l’évacuation des eaux pluviales au niveau de plusieurs endroits de la ville, semble être à l’origine de la stagnation des eaux. 

L’oued Souhil à Nabeul, le cours d’eau, le plus important dans la région, est entré en crue avec l’augmentation de son débit d’eau. Les torrents ont charrié des détritus qui se sont amoncelés sur ses rivages et ses berges. 

La crue a également apporté de nouvelles alluvions constituées de galets et de couches de sable et de boue.  Le comité régional de lutte contre les catastrophes naturelles s'est réuni au siège du gouvernorat de Nabeul après les fortes pluies et  a fait le tour des précautions à prendre et des aides à apporter aux régions inondées.

 

Kamel Bouaouina

 

 

Mots-clés: