«Les Baliseurs du Désert» de Nacer Khemir en copie restaurée - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Aujourd’hui à CinéMadart

«Les Baliseurs du Désert» de Nacer Khemir en copie restaurée

Jeudi 11 Octobre 2018
نسخة للطباعة

Après une première projection aux Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) 2016, la copie restaurée du film "Les Baliseurs du Désert" du réalisateur Nacer Khemir sera projetée ce jeudi 11 octobre (19h) au CinéMadart à Carthage.

 

La copie numérisée restaurée de ce film qui date de 1984 a été réalisée avec le soutien de la Cinémathèque royale de Belgique (Cinematek). Il s'agit d'une fiction de 1h35, en sous-titrage français, qui était le premier film de Nacer Khemir.
"Les Baliseurs du Désert" est une coproduction tuniso-française de la Société anonyme tunisienne de production et d'expansion cinématographique (SATPEC), Latif production et France Média. En 1985, le film était sorti dans les salles Françaises pour ensuite enchaîner les prix dans diverses manifestations cinématographiques internationales. Il a été primé à la 10e édition des JCC (prix de la première œuvre), au Festival Méditerranéen de Valence 1996 (Prix de la critique Internationale), au 9e Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Prix de la meilleure image) et au festival des 3 continents- Nantes 1985 (Grand prix). En 2017, le film a été sélectionné dans la section Venice Classics, à la Biennale de Venise.
La projection du film aux JCC 2016, s'est déroulée en présence du réalisateur, du Directeur et Conservateur de la Cinémathèque Royale de Belgique "Cinematek" et du réalisateur Mohamed Challouf qui avait œuvré à la restauration de cette œuvre. Nacer khemir avait alors parlé d'une fiction dont "le message est toujours d’actualité".
Khemir est le scénariste et réalisateur du film dans lequel il joue également le rôle principal de l'instituteur. Au casting du film également, Hedi Daoud, Sonia Ichti, Hassen Khalsi, Noureddine Kasbaoui, Soufiane Makni, Jamila Ourabi et Mohsen Zazaa. Le film explore l'univers aride et hostile du désert où vient de débarquer un jeune instituteur pour enseigner dans un village au milieu des dunes de sable. Frappé par une malédiction, ce coin perdu au milieu du désert est vidé de ses jeunes qui partent baliser le désert pour ne revenir qu’une fois par an. Ils y passent trois jours, période de pèlerinage pour les villageois.
Cette fiction est une métaphore d'une société en péril et d'un état démissionnaire. Nacer Khemir, conteur, écrivain et réalisateur dresse à travers "Les Baliseurs du Désert" le portrait d'une jeunesse contrainte à fuir, laissant derrière un pays fantôme ou n’habitent que les vieux et les enfants.