Quatre journées disputées, six entraîneurs « remerciés » ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 19 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
20
2018

Quatre journées disputées, six entraîneurs « remerciés » !

Quatre journées disputées, six entraîneurs « remerciés » !

Jeudi 11 Octobre 2018
نسخة للطباعة

Mettre un terme au contrat d’un entraîneur après seulement quatre voir deux journées de championnat est un non sens. Raison pour laquelle nous avons préféré employer le mot « remerciés » que celui de « limogés » car plus que convaincus que ceux qui l’ont été ne méritaient pas semblable sanction.
   
L’USMo et  l’ASG victimes
de leurs entourages
Hormis Habib Ben Romdhane, parti de son propre gré de la JS. Kairouannaise et remplacé par son assistant et ex-joueur du club, vient en premier lieu l’exemple  de l’US. Monastir qui s’est séparée de Kamel Kolsi pour absence de résultats. Pour le remplacer par Lassaad Dridi sans chercher à en connaître, les vraies raisons d’un début de naufrage assumé en grande partie par la direction du club. Lequel Lassaad Dridi n’était pas en mesure de remettre l’équipe sur orbite après seulement une semaine d’exercice au stade Ben Jennet. Résultat des courses : cinq buts encaissés dans le derby du Sahel devant l’Etoile.
Moins justifié a été le remplacement de Hatem Missaoui dans la mesure où on ne change pas un entraîneur après deux journées de championnat. Lequel a entamé son mandat à un moment où la « Zliza » rencontrait moult problèmes au niveau de la gestion quotidienne de la section.

Un ex-sélectionneur national
à l’ESS
Nous en arrivons aux trois « grosses » cylindrés de la ligue 1 qui ont fait l’actualité ces derniers jours. A commencer par la séparation de l’Etoile SS avec son entraîneur Chiheb Ellil. Séparation d’autant plus inattendue qu’elle l’a été au lendemain du 5 à 3 infligé aux Monastiriens. Or, il s’agit d’une décision prise juste au lendemain de la défaite concédée devant l’Espérance ST à Sousse, défaite synonyme  d’élimination de la ligue africaine des clubs champions. Un double affront pour l’équipe sahélienne qui a abordé l’exercice avec des intentions clairement affichées. Et c’est au tour d’un ex-sélectionneur national d’atterrir à Sousse. 

Et rebelote pour Marchand
Plus qu’attendue était la séparation avec José Riga après son passage lundi sur les plateaux de la chaîne Al Watania 1. Mis sous forte pression depuis sa prise de fonction il a tenu à dénoncer les mauvaises conditions de travail dans lesquelles il exerçait au complexe Mounir KébaIi. Cette intervention, venue quelques heures après le 4 à 1 concédé devant le Stade Tunisien, a été la goutte qui a fait déborder le vase. Et rebonjour à Bertrand Marchand.
Lequel aurait pu rebondir quelques heures plus tôt au complexe Hassan Belkhodja d’autant  plus que la séparation avec Khaled Ben Yahia était parmi les priorités de l’Espérance ST. L’autre enfant du club a pris la relève, reste à savoir pour combien de temps à moins que le passage des « Sang et Or » en finale de la ligue africaine ne change la donne.

Récapitulons :
JSK : Habib Ben Romdhane
par Ameur Derbal
ASG : Hatem Missaoui
par Lotfi Sellami
USMo : Kamel Kolsi par Lassaad Dridi
CA : Jose Riga par Bertrand Marchand
EST:   Khaled Ben Yahia
par Moïne Chaabani 
ESS : Chiheb Ellili
par Georges Lekeens

Rafik BEN ARFA