L’UGTT persiste et réaffirme ses positions - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Grève générale dans la fonction publique

L’UGTT persiste et réaffirme ses positions

Mercredi 10 Octobre 2018
نسخة للطباعة

«La grève générale dans le secteur public et dans la fonction publique décidée pour le 24 octobre et le 22 novembre 2018 est encore maintenue», a souligné hier Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge de la tenue du congrès ordinaire de la fédération générale des retraités à Hammamet, Taboubi a indiqué que des commissions administratives sont tenues actuellement dans les différentes régions du pays outre les rassemblements ouvriers dans le secteur du transport le 16 octobre et dans le secteur de l’électricité et du gaz le 17 ainsi qu’un autre rassemblement à Gabés et dans les agences de la Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes (RNTA), pour informer les syndicalistes des difficultés et des problèmes qui ciblent leur pouvoir d’achat.

Taboubi a souligné que l’UGTT luttera contre la grande attaque qui cible les droits acquis et continuera à défendre ses choix afin de parvenir à réaliser le développement social.

Le responsable syndical a appelé les partis politiques et les députés élus à œuvrer à résoudre leurs problèmes sans toucher à l’intérêt du pays et sans approfondir la crise surtout que les regards se sont focalisés actuellement sur la prochaine échéance électorale de 2019, ignorant ainsi la crise réelle des Tunisiens qui souffrent de la hausse des prix et la détérioration du pouvoir d’achat.

Taboubi a souligné que la centrale syndicale traite directement avec le pouvoir exécutif et ne renoncera à la grève qu’après avoir trouvé des solutions radicales et un engagement à respecter les accords conclus entre les deux parties. L’UGTT n’a pas du besoin de la médiation du parti Ennahdha ni de de n’importe quel autre parti politique pour changer ses positions, a-t-il signalé.

S’agissant de la loi des finances de 2019, Taboubi a indiqué que l’UGTT ne l’a pas encore consultée faisant remarquer que l’organisation se prononcera à ce sujet après avoir pris connaissance du contenu et ce, en toute responsabilité.

Par ailleurs, Taboubi a rappelé que le congrès de la fédération générale des retraités constitue une occasion pour défendre les droits de cette catégorie sociale qui a contribué à l’édification de la Tunisie ajoutant que l’UGTT reste ouverte à toute réforme à condition qu’elle ne touche pas aux intérêts acquis des retraités.