Un travail technique pour 47 dossiers de postulants - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Présélection des candidatures pour l’ISIE

Un travail technique pour 47 dossiers de postulants

Mercredi 10 Octobre 2018
نسخة للطباعة

La Commission restreinte chargée de la présélection des dossiers de candidature pour le renouvellement du tiers des membres de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a repris lundi ses travaux pour l’examen des 47 dossiers qu’elle avait pris réception avant les vacances parlementaires.

Composée de cinq députés issus de la Commission du tri des candidatures de l’ISIE, cette commission restreinte fait un travail strictement technique. Elle procède à une présélection administrative des dossiers, avant de les remettre à la Commission du tri pour les réexaminer, a expliqué, Khansa Belharrath, membre de la Commission en question.

"Il faut élire les trois nouveaux membres de l’ISIE et son nouveau président avant le 15 décembre 2018 pour permettre à l’Instance d’entamer son travail, a-t-elle souligné.

Réunie le 11 juillet 2018 au Palais du Bardo, la Commission du tri des candidatures de l’ISIE avait décidé de former une commission restreinte composée d’un membre de chaque groupe parlementaire pour vérifier les documents constitutifs des dossiers des postulants et procéder à la présélection administrative.

Le renouvellement concerne les membres du conseil de l'ISIE dans les catégories d'ingénieur spécialisé dans les systèmes et sécurité informatiques, de juge administratif et de spécialiste en finances publiques.

Ecartés à la suite du tirage au sort organisé en décembre 2017, les membres Najla Brahem, Anouar Belhassan et Riadh Bouhouchi poursuivront leurs activités au sein de l'instance jusqu'à l'élection par l'Assemblée des Représentants du Peuple de nouveaux membres.

Le président de l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri avait présenté, le 5 juillet 2018 sa démission suite à des différends avec les membres du Conseil de l'Instance.

Le 28 mai 2018, le Conseil de l'ISIE avait décidé la révocation de Mansri de son poste, lui reprochant des défaillances lors des élections municipales du 6 mai 2018.