Les contrebandiers prennent du poil de la bête - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Deux patrouilles de la garde douanière attaquées

Les contrebandiers prennent du poil de la bête

Mercredi 10 Octobre 2018
نسخة للطباعة

Le Temps - Profitant de la situation de l’absence de l’Etat, alors que les politiciens sont accaparés par leurs chamailleries de palais, en vue d’un positionnement sur la scène, à la poursuite d’une hypothétique élections, lors des prochaines échéances, le pays coule et même les contrebandiers prennent du poil de la bête, en s’attaquant, même, aux équipes douanières qui les pourchassent, sachant qu’ils se sentent plus forts et qu’ils peuvent imposer leur diktat.

Au cours des dernières 48 heures, deux patrouilles de la garde douanière ont été attaquées par des contrebandiers, annonce la douane tunisienne dans un communiqué publié, lundi.

"Un agent de la douane agressé à Goubellat, près de Mejez El-Bab (Gouvernorat de Béja), a été transporté à l’hôpital militaire de Tunis pour subir une opération chirurgicale", précise la même source. Au cours d’une visite au militaire blessé, le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, qui était accompagné du directeur général de la douane tunisienne, Youssef Zouaghi, a réaffirmé l’appui du gouvernement à tous les agents de la douane tunisienne dans leur lutte contre la corruption. Il a également a promis de poursuivre les agresseurs et de les présenter devant la justice. Selon la même source, une patrouille relevant de la garde douanière de la région El Jem(gouvernorat de Mahdia) a été attaquée par un groupe de contrebandiers lors d’une opération de fouille d’un dépôt contenant une quantité importante des pneus en caoutchouc de contrebande".

Et de préciser que les agents de la douane ont arrêté un agresseur et le propriétaire du dépôt et ont saisi le camion de ce dernier. Une enquête a été ouverte. A Goubellat, les agents de la douane ont saisi le camion de contrebande chargé d’une quantité importante de vêtements et de produits cosmétiques d’une valeur de 200 mille dinars.