Inondations au Cap Bon: Salma Elloumi sur le terrain pour évaluer les dégâts dans le tourisme - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
23
2019

Cap Bon

Inondations au Cap Bon: Salma Elloumi sur le terrain pour évaluer les dégâts dans le tourisme

Dimanche 30 Septembre 2018
نسخة للطباعة
Inondations au Cap Bon: Salma Elloumi sur le terrain pour évaluer les dégâts dans le tourisme

D’importants dégâts ont été enregistrés dans les différents quartiers de Nabeul et Korba, suite aux fortes averses de ces derniers jours. Plusieurs hôtels et commerces d’artisanat ont eu à subir la furie des eaux. Certains d’entres eux  ont été, selon certains commerçants, submergées par les eaux insalubres qui se sont déversées à même les trottoirs et avaient envahi certains hôtels, causant par la même de sérieux dommages au mobilier. 

Les eaux se sont infiltrées dans cinq hôtels, suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région. Ce qui a nécessité de déplacer les résidents vers d’autres unités hôtelières, ou vers les étages supérieurs de l’établissement. La protection civile est intervenue pour pomper les eaux pluviales dans ces hôtels. La ministre du Tourisme, Salma Elloumi  était samedi sur le terrain. 

Accompagné de Samir Majoul, Président de l’UTICA, la ministre a visité les unités hôtelières à Korba et à Nabeul. Elle a  précisé que la situation était plus critique dans deux unités hôtelières dans ces deux villes, ce qui a nécessité de déplacer les résidents à d’autres unités hôtelières. Cette visite nous a permis d’évaluer les dégâts et de diagnostiquer la situation. 

Un rapport détaillé sera présenté au gouvernement pour prendre des mesures d’aide et de soutien aux hôteliers et aux artisans sinistrés. Samir Sassi, hôtelier à Nabeul a indiqué que des pluies torrentielles se sont abattues dans la nuit du samedi sur Nabeul  et ses environs provoquant l'inondation de plusieurs quartiers  causant des dégâts importants. 

L'important volume d'eau, n'a pas pu être évacué à travers les réseaux d’assainissement. Conséquences: les hôtels  ont été submergés par les eaux des oueds. La configuration de la ville a incontestablement favorisé la stagnation des eaux dans ces zones, accablées par un déversement depuis les hauteurs d'importantes quantités de boue et de déblais. 

L’avenue Habib Bourguiba s´était transformée en une rivière par la furie des eaux, arrachant même des plaques de bitume. On avait alors frôlé la catastrophe. Notre hôtel a été totalement inondé. Environ 1,20 m .Ce qui a endommagé les meubles, la réception, la salle de congrès et la buanderie. Nous étions obligés de déloger nos clients. Nous avons mis 36 heures pour pomper l’eau. Ce qui s’est répercuté sur notre activité, avec l’annulation de plusieurs événements dans notre hôtel. Nous remercions la ministre du tourisme de cette visite qui nous a promu un plan d’action et d’intervention gouvernemental 

La ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Selma Elloumi a été chargée, par le chef du Gouvernement, de recenser les dégâts subis par les établissements touristiques (boutiques de l’artisanat, hôtels...) à Nabeul, région du nord-est de la Tunisie, sinistrée des inondations du 22 septembre 2018, a annoncé, vendredi, la Présidence du gouvernement.

Le gouvernement avait déjà engagé une série de mesures d'indemnisation en faveur de ce gouvernorat. Il s'agit entre autres, d'un programme d’intervention dans les quartiers populaires sinistrés, la mobilisation d'allocations pour la réhabilitation de 2500 habitations et le lancement d’un plan de délocalisation des logements proches des oueds. 

En parallèle, une enveloppe de 25 millions de dinars a été mobilisée par le gouvernement en faveur des municipalités et des collectivités locales et 5 millions de dinars seront consacrés à l’amélioration des circuits ruraux.

 

Kamel Bouaouina

 

 

Mots-clés: 

Articles liés