En match de préparation du Championnat arabe des clubs : Le CSS , accroché par Ittihad Tripoli (1-1) - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
5
2019

CSS

En match de préparation du Championnat arabe des clubs : Le CSS , accroché par Ittihad Tripoli (1-1)

Dimanche 23 Septembre 2018
نسخة للطباعة
En match  de préparation du Championnat arabe des clubs : Le CSS , accroché par Ittihad Tripoli (1-1)

Dans le cadre de la préparation de la rencontre qui l'opposera,  le dimanche 30 septembre courant, au Naft Irak pour le compte des 32èmes de finale retour du championnat arabe des clubs champions, le CSS a disputé, vendredi en semi nocturne un match amical contre l'équipe libyenne Ittihad Tripoli. Ce test qui s'est déroulé au stade Mhiri fut suivi par un peu plus de 5000 spectateurs et s'est achevé sur une parité d'un but partout. C’est l'équipe hôte qui a commencé par prendre l'avantage à la 58ème minute, en profitant d'un moment de déconcentration de la défense pour tromper le gardien sfaxien. L’avance des Libyens fut cependant de courte durée. En effet, quatre minutes plus tard, le CSS bénéficia d'un penalty pour faute d'un défenseur de l'Iittad Tripoli sur  un attaquant local. Le coup de réparation fut transformé victorieusement par Hamza Jlassi (63') , remettant ainsi les pendules à l'heure.

Le CSS rate le coche

L'ensemble «Noir et Blanc» qui était, à l'occasion, amputé de cinq éléments retenus avec la sélection nationale olympique (Dahmen, Hnid, Trabelsi, Amamou et Oueslati) aurait pu forcer la décision dans le dernier quart d’heure de la rencontre. Mais, la précipitation devant les bois adverses, d'une part, et les arrêts déterminants du gardien libyen, auteur d'une excellente prestation, d’autre part, ne lui permirent pas de concrétiser à la marque  sa domination.

Les nouvelles recrues,

passées en revue

Ce test a donné l'occasion à Ruud Krol de passer en revue les quatre joueurs qui ont été recrutés dans les tout derniers jours précédant la fermeture du mercato. En effet, le technicien hollandais a aligné en cours de ce match les deux milieux offensifs, Mohamed Ali Moncer, le Rwandais Abbedey Biramahire  et les deux attaquants, à savoir l’Irakien Aymen Hassine et l’Ivoirien Manachu.

 

Ameur KERKENNI

 

 

 

 

Moncer, cible d’un comportement irresponsable d’une frange du public sfaxien !

 L’on ne passera pas sous silence le comportement irresponsable d’une partie du public présent au stade qui a adressé des propos blessants à l'encontre du joueur Mohamed Ali Moncer qu’il qualifia de « vendu » pour avoir porté le maillot de l'Espérance de Tunis. Ces personnes qui  cherchent, par tous les moyens, à semer la zizanie au sein du club, oublient ou font semblant d'oublier que nous sommes passés, depuis belle lurette, à l'ère du professionnalisme et que ce joueur, n'a nullement trahi son club quand il opta pour l’EST. Il a tenu en effet à ce que les intérêts financiers de son club soient entièrement préservés et finalement le CSS n’est pas sorti bredouille du passage de son joueur qui s'est effectué en vertu d'un accord entre les deux comités concernés. Le club phare du sud a touché si, nous ne trompons pas, un peu plus d’un million de dinars, ceci sans compter les arriérés de salaires du joueur, de l’ordre de 250 mille dinars environ, dont il a fait grâce au club. Moncer qui n’a pas joué, faudrait-il le rappeler,  aucun match contre le CSS sous le maillot de l'Espérance, est de retour à la maison, sur recommandation express  de Ruud Krol. 

De nouveau, « Noir et Blanc », Moncer s’est dit animé d'une forte détermination pour donner le plus escompté à ses couleurs. Pour pouvoir réussir cependant, il a besoin du soutien du public et c’est pourquoi ces groupuscules malintentionnés de supporters ou supposés comme tels , sont tenus, impérativement, de ce cesser une fois pour toute leur mauvais jeu à l'égard d'un joueur qui a été, de tout temps, correct vis à vis du club qui l'a formé et de son public.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: