Education: Retour à la semaine de cinq jours : avis partagés - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
13
2018

Education

Education: Retour à la semaine de cinq jours : avis partagés

Dimanche 16 Septembre 2018
نسخة للطباعة
Education: Retour à la semaine de cinq jours : avis partagés

Le ministre de l’éducation, Hatem Ben Salem  vient d’annoncer le retour à la semaine de 5 jours pour les élèves de la 1ere à la 4ème année  à la rentrée scolaire 2018-2019 .Le rythme scolaire des petits écoliers va changer ainsi pour la rentrée. Il est vrai que nos élèves  connaissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde.  

68 % des parents estiment que le temps scolaire n’est pas du tout adapté à leur vie professionnelle et 24 % trouvent qu’il n’est pas adapté aux besoins de l’enfant. Pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et contribuer à leur réussite, une nouvelle organisation de la journée et de la semaine scolaires a été mise en place cette année. 

Les élèves réussissent mieux en classe s’ils évoluent dans un contexte adapté à leur quotidien et à leur rythme. En révisant l’horaire scolaire, l’école atteint plus facilement ses objectifs. L’élève qui fait 30 à 35 heures de cours n’a plus de temps pour faire du sport, ou d’autres activités  culturelles et physiques, en dehors de l’école. 

Un horaire plein n’aide pas l’élève à s’épanouir. Si l’élève étudie matin et soir, il n’a plus de temps pour réviser ses cours. Le soir il rentre tard. Fatigué, il est obligé de dormir. Les élèves qui craquent sont nombreux même s’ils n’ont aucun problème ni en cours, ni avec leurs amis ni avec leurs familles. D’où la nécessité d’alléger l’horaire scolaire actuel et  opter pour la semaine de cinq jours qui convient aussi bien aux élèves qu’aux parents. 

En effet, avoue Héla, institutrice, «la semaine de 5 jours est la meilleure des solutions pour avoir des enfants moins stressés, moins sollicités et donc plus détendus. Finalement ce respect des rythmes de l’enfant va dans l’intérêt de la Nation puisque ce sont les enfants qui feront le monde de demain. Ce qui compte, c’est la qualité du temps relationnel passé avec ses enfants plutôt que le nombre d’heures avec eux.  Concernant les fins de journées à 15h, les instituteurs pourront proposer des activités extrascolaires, types sports, loisirs créatifs et cours de rattrapage et de soutien en ayant pour principal objectif d’être le plus attentifs possible aux besoins de l’enfant»

Et là il faut créer des clubs d’animation à l’école pour meubler leurs loisirs. L’idée est intéressante, mais il faut prendre garde qu’elle ne soit pas le prétexte pour réduire le nombre d’heures des enseignements fondamentaux garantissant un socle de culture générale. Faut-il suivre le modèle scandinave, beaucoup plus axé sur la culture et l’épanouissement de l’enfant... 

Ce système permet une meilleure ouverture d’esprit et des activités plus diverses : art, sport, travail manuel. Les parents ont beaucoup adhéré à cette semaine de cinq jours. Nadia mère de trois enfants soutient cette nouvelle formule. «Il faut  penser avant tout à l’intérêt de l’enfant ! L’enfant a besoin de se détendre, de s’amuser et de s’ouvrir sur son environnement» dit-elle.

Jamel, père de deux enfants, estime que l’intérêt des enfants doit primer». Oui, je suis pour, si c’est pour proposer aux enfants un suivi plus personnalisé: le rattrapage des enseignements non acquis, des cours d’activités manuelles (musique, sport, théâtre, etc., ces choses nécessaires dans la vie de tous les jours mais que les parents d’aujourd’hui n’apprennent plus à leurs enfants».

Samia est de cet avis: «Moi je suis totalement pour la semaine de 5 jours. Les enfants auront un rythme de travail plus adapté, moins contraignant et moins fatiguant. Les journées seront moins longues, les enfants pourront profiter du week-end en ne sacrifiant pas leur activité extrascolaire ! Tout-à-fait pour!».  

Nabil, instituteur trouve cette mesure réaliste et sympa pour les enfants, mais faut-il encore aménager des clubs, former des animateurs et proposer un vrai programme culturel à nos élèves»

Kamel Bouaouina

 

 

Appel aux parents à participer à la réforme du système éducatif

L’Association tunisienne des parents et des élèves (ATPE) a appelé, hier, les parents à participer activement à la réforme du système éducatif et à l’exécution des projets des établissements scolaires de leurs enfants et ce à travers leur représentativité dans les conseils pédagogiques. 

Dans un message adressé aux parents et aux élèves à l’occasion de la rentrée scolaire 2018-2019, l’association a souligné que les parents doivent être agissants pour garantir le droit de leurs enfants à un enseignement et une éducation de qualité pour de meilleures conditions de réussite.

Dans ce contexte, l’association a rappelé que la Constitution tunisienne et la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 ainsi que la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989 ont souligné le rôle des parents et de l’Etat dans la garantie des droits de l’enfant notamment ceux relatifs à la dignité, l’éducation et l’enseignement.

Mots-clés: