Bruits et chuchotements - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

Bruits et chuchotements

Bruits et chuchotements

Mercredi 12 Septembre 2018
نسخة للطباعة

Un stage d'écriture scénaristique au centre culturel "L'empreinte" sous la direction  de Habib Mselmani à partir du 15 septembre

 

Le réalisateur tunisien Habib Mselmani propose un stage d'écriture scénaristique au centre culturel "L'empreinte" (El Manar 2). Le stage se déroule chaque samedi de 12h00 à 14h00 durant quatre mois à partir du 15 septembre 2018.
S'adressant aux passionnés du 7ème art, le stage est ouvert aux amateurs ou professionnels de l’écriture de scénario qui désirent parfaire leurs connaissances ou encore aux curieux désirant connaitre un genre d'écriture très spécifique.
En effet, l’écriture de scénario est une écriture visuelle et sonore. C'est un savoir-faire et des techniques spécifiques dont l'objectif principal est de parvenir à transmettre le projet d'un film ou d'une série.
Le stage proposé par Mselmani est une invitation à découvrir les fondamentaux de l'écriture scénaristique et à expérimenter les méthodes utilisées par les professionnels de la Télévision et du Cinéma. Grâce à cette formation, les stagiaires seront capables de choisir, parmi les différentes techniques, celles qui seraient les mieux adaptées à leurs projets et à leurs personnalités.
Durant les quatre mois de stage, les apprenants pourront découvrir les principes fondamentaux de la construction du scénario, à savoir : les différentes étapes de la création du scénario (synopsis, traitement, scénario), la structure d’ensemble du récit et les principaux nœuds dramatiques, la création des personnages et leur évolution, la structure d’une scène d'un film ou d'une série télévisée, les différents types de scènes et l'écriture des dialogues.
Avec plus de 40 ans d'expérience dans la réalisation dans la télé nationale tunisienne, le réalisateur tunisien Habib Mselmani a réalisé plusieurs feuilletons connus du petit écran comme "al layali al bidh" ou "baina al thanaya". Son dernier film "Rezk el Bey Lik" sorti en 2017 parle de la révolte d'un village agricole après la décision du Bey d'imposer des impôts supplémentaires pour l’extension du Palais Beylical.

"Dar el Kamila" célèbre les Journées européennes du patrimoine en Tunisie
Dar el Kamila, ce lieu historique logé à la Résidence de France à la Marsa (banlieue nord de Tunis), sera ouverte au public pour des visites exceptionnelles prévues les 15 et 16 septembre 2018.
Ces visites se tiendront à l’occasion des Journées européennes du patrimoine en Tunisie, annoncent l’Ambassade de France en Tunisie et l’Institut français de Tunisie (IFT).
Ces visites guidées seront possibles après inscription et choix de la date et des horaires désirés. Pendant ces deux jours, le programme comporte quatre visites libres commentées (entre 13h et 16h) pour un groupe de 100 personnes, et deux visites guidées, (à 4h30 et à 15h30), pour un groupe de 50 personnes.
Dar el Kamila "est construite en 1800 par un notable tunisois. Cette maison de plaisance a été attribuée par les autorités beylicales au consul de France Léon Roches en 1857... Ce dernier l’a placée sous le signe de la perfection en la baptisant al-Kamila", lit-on sur le site de l’ambassade de France à Tunis.
La demeure avait, en juin 2007, ouvert ses portes pour fêter les 150 ans de présence française dans ses murs. Les visiteurs pourront à nouveau admirer les vastes jardins qui entourent Dar el Kamila et l’intérieur de cette demeure au style alliant tradition hispano-maghrébine et influences décoratives occidentales.
Le site dédié aux Journées européennes du patrimoine présente une manifestation créée en 1984 par le ministère de la Culture français. Dans un premier temps, elle s’est faite connaître sous le nom de Journée portes ouvertes dans les monuments historiques avant de devenir, dès 1991, un rendez-vous européen décliné dans près de 50 pays signataires de la Convention culturelle européenne.
La 35e édition des Journées européennes du patrimoine aura lieu les samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018 sur le thème de "L'art du partage". Il s’agit d’un rendez-vous organisé chaque année au troisième week-end du mois de septembre.

Un thriller d’actualité signé Sonia Mabrouk
Journaliste sur Europe 1 et CNews, Sonia Mabrouk publie un thriller d’actualité, Dans son cœur sommeille la vengeance*. L’histoire de Lena, reporter, qui de Paris à Raqqa en passant par la Turquie, mène l’enquête sur une femme djihadiste et découvre qu’elle a laissé un fils derrière elle. Un de ces 450 enfants français, lionceaux de l’Etat islamique, dont une soixantaine sont déjà revenus sur notre territoire. Un bon roman qui pose une question brûlante : ces jeunes sont-ils des victimes ou des bombes à retardement?Qui sont les " lionceaux " de Daech?
À l'heure où la France fait face au retour de ses djihadistes, Lena, journaliste engagée accepte une enquête brûlante sur les enfants embrigadés par l'organisation terroriste. Entre reportage et quête mystique, la jeune femme voit ses croyances s'effacer au risque de se perdre.
Dans le café de son quartier, Lena, jeune journaliste de trente-six ans, est abordée par un inconnu qui lui propose une enquête exceptionnelle.
Qui est cet homme ? Un producteur de télévision comme il l'affirme, ou un agent des services de renseignement ? Veux-t-il l'aider ou la manipuler ? En quête d'un sens à sa vie, Lena est prête à prendre ce risque.
Ses certitudes, sa vie rangée, son rapport à Dieu. Tout vole en éclat.
À l'heure où la France fait face au retour de ses djihadistes, cette roman nous permet d'aller plus loin sur un sujet sensible, celui des enfants embrigadés par l'organisation terroriste État islamique. Leur arrivée sur le sol hexagonal constitue le défi majeur des prochains mois et des prochaines années.
De la Syrie, à la France, en passant par la Turquie, Sonia Mabrouk met en scène un sujet de société brûlant : les enfants de Daech sont-ils les héritiers d'une idéologie mortifère ou s'agit-il de jeunes qu'il faut sauver avant qu'il ne soit trop tard ?