Le déficit budgétaire en baisse et atteint 1704 MD à fin juin 2018 - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

Economie

Le déficit budgétaire en baisse et atteint 1704 MD à fin juin 2018

Mardi 11 Septembre 2018
نسخة للطباعة

• A fin juin 2018, les ressources d’emprunts ont  enregistré une régression de 25,3% par rapport à la même période une année auparavant.
•Les recettes fiscales  ont augmenté de 15,4%, soit une amélioration de 1634MD pour atteindre 12208 MD.
• Les recettes non fiscales ont atteint 1467 MD, soit une hausse de 103,2%.

 

L’examen des résultats provisoires de l’exécution du budget de l’Etat, à fin juin 2018, fait apparaître un déficit budgétaire de 1704 MD contre un déficit de 3008 MD au cours de la même période de l’année 2017, soit 1304 MD  de moins qu’un an plus tôt.
Par rapport à la fin du premier semestre 2017,  les résultats à fin juin 2018 font ressortir une évolution  des recettes propres de l’Etat de 21,1%, une régression de l’ordre de 25,3% des ressources d’emprunts, une hausse des dépenses  en Capital de 14,1% et une hausse dans le service de la dette publique de l’ordre de 6,4%. 
En ce qui concerne les ressources propres de l’Etat, elles se sont accrues durant le premier semestre de l’année en cours de 2378 MD cela s’explique, d’une part, par la croissance des recettes fiscales de 15,4%, soit une amélioration de 1634MD  pour atteindre 12208 milliards de dinars et  d’autre part, les recettes non fiscales ont atteint 1467 milliard de dinars (+745 millions de dinars), soit une hausse de 103,2%. 
Par ailleurs, la dette publique s’élève à  3870 MD au terme du premier semestre de l’année, soit un taux de réalisation de 39,6% par rapport à la loi de Finances.
A fin juin 2018, les emprunts extérieurs
ont enregistré une baisse de 1826 MD
Les  ressources d’emprunts, ont connu une régression de 1221 MD, soit une baisse de 25,3%. Ceci s’explique, selon  le rapport, par la hausse des emprunts internes de 606 MD contre une baisse de 1826 MD des emprunts extérieurs puisque la Tunisie  n’a pas eu recours  au marché financier international jusqu’à fin juin 2018.
Quant aux dépenses, elles n’ont progressé que de 5,8% par rapport à fin juin 2017 pour s’établir à 17,6 MD dont 9996 milliards de dinars de dépenses de gestion. Celles-ci affichent une légère baisse de 1% et représentent un taux de réalisation de 45,2%.
Une enveloppe de 690 MD  pour la compensation des carburants 
Par ailleurs, le solde des prêts et avances nets du trésor a enregistré à fin juin dernier s’est établi à 885 MD contre 415 MD durant la même période l’année écoulée, dont 690 MD dédié à la compensation des carburants et 195 MD dédiée aux prêts divers.
Selon la loi de finances 2018, les dépenses de gestion devraient atteindre 22136 MD contre 21432 MD en 2017, tandis que le service de la dette publique devrait atteindre à 7972,0 MD contre 7003,8 MD  une année auparavant.

Khouloud AMRAOUI