Organisation internationale de la francophonie: Soutien de la Tunisie à la candidate du Rwanda - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 14 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
16
2018

La francophonie

Organisation internationale de la francophonie: Soutien de la Tunisie à la candidate du Rwanda

Dimanche 9 Septembre 2018
نسخة للطباعة
Organisation internationale de la francophonie: Soutien de la Tunisie à la candidate du Rwanda

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a reçu, vendredi, à Tunis, la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Rwanda, Louise Mushikiwabo.

Lors d'une déclaration commune à l'issue de la rencontre, Jhinaoui a indiqué que la première réunion de la commission mixte tuniso-rwandaise pourrait se tenir durant les premiers mois de 2019. Cette réunion se focalisera sur l’identification des domaines de coopération bilatérale, notamment le secteur de la santé et des industries alimentaires ainsi que sur le développement du cadre juridique régissant les relations entre les deux pays.

Au sujet de la candidature de la ministre rwandaise au poste de secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Jhinaoui a mis en valeur les qualités de Louise Mushikiwabo, sa compétence et son expérience qui la prédisposent à réussir dans sa mission au cas où elle serait élue à la tête de cette organisation. 

Cette candidature est d'autant plus importante que la Tunisie abritera, en 2020, le 18e sommet de l'organisation de l’OIF qui coïncide avec le 50e anniversaire de la francophonie, a-t-il dit, rappelant que le leader Habib Bourguiba est l'un des fondateurs de l'OIF.

Pour sa part, la ministre rwandaise a indiqué que sa visite en Tunisie s'inscrit dans la cadre de la promotion de sa candidature au secrétariat général de l'OIF.

Elle a affirmé que sa visite vise également à examiner les moyens de consolider la coopération bilatérale et d’impulser les relations tuniso-rwandaises.

La ministre a, par ailleurs, indiqué que l'entrevue a permis d'évoquer l'échange d'expériences entre les deux pays, rappelant que le Rwanda, dans son processus de reconstruction, a profité de l'expertise tunisienne, notamment dans les domaines de l'eau et de l'électricité.

Elle a, également, déclaré avoir évoqué avec son homologue tunisien l'installation d'ambassades respectives dans les deux pays. 

Plutôt dans la journée, la ministre a été reçue par le président de la République au Palais de Carthage.