Consommation: Des écarts de prix inexplicables… - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 25 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
25
2018

Consommation

Consommation: Des écarts de prix inexplicables…

Dimanche 9 Septembre 2018
نسخة للطباعة
Consommation:  Des écarts de prix  inexplicables…

Des nombreux citoyens ont dit avoir enregistré, ces derniers temps, des écarts énormes entre les prix de vente des mêmes articles de la même marque dans les points de vente et établissements commerciaux organisés, notamment dans la capitale Tunis et sa proche banlieue.

C’est, entre autres, le cas de la boîte de conserves de thon à l’huile d’olive de 160 grammes d’une certaine marque, plus précisément.

D’après nos interlocuteurs, cette boîte est vendue à 4 dinars 800 millimes dans la plupart des commerces ordinaires, alors que son prix atteint 6 dinars 500 millimes dans certaines grandes surfaces. Comme on le voit, l’écart entre les deux prix est très grand, avoisinant 2 dinars.

A noter qu’avant la majoration «sauvage» et générale des prix, au début de 2018, suite à l’entrée en vigueur de la loi de finances du même exercice, le prix de cette boîte était 3 dinars 500 millimes.

Un autre citoyen a signalé le cas des flacons d’insecticide. Le flacon de 300 millilitres est vendu à 3 dinars chez les droguistes, alors que certaines grandes surfaces le vendent à 3 dinars 700 millimes.

Les exemples de ces différences injustifiées et inexplicables entre les prix des mêmes articles d’une même marque sont innombrables d’après les citoyens.

Les spécialistes soulignent que ces faits et plusieurs autres du même genre confirment à quel point le marché tunisien est faussé, et n’obéissant à aucune règle logique.

Par contre, comme l’ont noté aussi les organisations de défense du consommateur, la diversité des prix des mêmes articles fait défaut, quand elle est le signe d’une bonne santé, c’est-à-dire quand elle est motivée par la concurrence entre les producteurs et les marques et concerne les mêmes articles de marques différentes. Les organisations de défense du consommateur avaient déjà évoqué, dans ce contexte, l’application des mêmes prix de vente des conserves de concentré de tomates par les différents producteurs et les différentes marques, tandis que de telles pratiques sont irrégulières du point de vue de la législation, car elles peuvent traduire une entente entre les marques, préjudiciable au bon fonctionnement du marché, selon la règle de la loi de l’offre et de la demande, et celle de la concurrence. Ces ententes qu’elles soient voulues ou non se rencontrent dans beaucoup de produits, et s’il y a des différences, elles sont minimes.

Salah  BEN  HAMADI