Repris, hier, des entrainements, sous la conduite de Khaled Ben Yahia - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
19
2018

EST

Repris, hier, des entrainements, sous la conduite de Khaled Ben Yahia

Jeudi 6 Septembre 2018
نسخة للطباعة

Le black out est total du côté du complexe Hassan Belkhodja 48 heures après le clash de dimanche dernier devant les Egyptiens d’Al Ittihad d’Alexandrie. Seul Khaled Ben Yahia a décroché son portable pour nous informer que les entraînements ont repris hier sur un des annexes de la cité sportive de Radès. Sous sa conduite et le reste du staff technique.

 

En pensant à l’ESS

Une reprise  pour préparer le match aller entrant dans le cadre des quarts de finale de la ligue africaine du samedi 15 courant à Radès. Match qui sera suivi une semaine plus tard par celui de Sousse contre l’Etoile SS.

Les choses étant ce qu’elles sont, il s’agit de fermer la parenthèse de la coupe arabe des clubs champions et de se remettre au travail. Difficile certes de la fermer aussi rapidement mais le gâchis entrevu dimanche dernier et les semaines qui ont précédé  ne sont  plus de mise pour une Espérance ST qui a eu le tort de viser trois sacres en une seule saison.

Dans lequel cas il fallait prendre la peine de renforcer un effectif qui traîne des faiblesses criardes en défense et depuis quelque temps en attaque. Outre les absences à longueur de saison de joueurs traînant des blessures les acculant à une bien longue inactivité.

 

Une Espérance à la croisée des chemins

A l’heure qu’il est, l’équipe de Bab Souika ne peut plus se permettre de décevoir en commençant par bien négocier ses deux prochaines sorties au cours la deuxième quinzaine du mois courant. Un aller – retour contre une Etoile SS qui, comme l’Espérance, est loin de répondre à l’attente de son proche entourage et de ses supporters. Le nul blanc concédé contre l’US. Ben Guerdane est venu le confirmer.

Toujours est-il que dans le très court terme,  il y a lieu de connaître la position du président de l’Espérance ST quant à la confirmation ou non de Khaled Ben Yahia dans le poste qu’il occupe depuis le 6 février dernier. Et le plus tôt sera le mieux pour un technicien qui ne tient pas à reprendre le travail avec cette épée de Damoclès sur la tête.

Ceci dit, les joueurs actuels ont un fort besoin de lavage de cerveau, d’une prise de conscience de l’importance des couleurs qu’ils portent. Des joueurs payés chaque fin de mois rubis sur ongle.

Des joueurs qui sont, par voie de conséquence,  acculés à réagir pour effacer tout doute.

 

Rafik BEN ARFA