Retards dans la réalisation du réseau ferroviaire rapide - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
14
2018

La ligne E opérationnelle en avril 2019

Retards dans la réalisation du réseau ferroviaire rapide

Mercredi 5 Septembre 2018
نسخة للطباعة

L’entrée en exploitation de la ligne E (Tunis/Ennajeh/Bougatfa) du projet du Réseau Ferroviaire Rapide (RFR), réalisée par la société SOMATRA (Société Générale d’Entreprises de Matériel et de Travaux), entrera en exploitation en avril 2019, a annoncé Mourad Kassab, PDG de la société RFR qui se charge du projet.

Dans une déclaration aux médias, en marge d’une visite de terrain au site du projet à la cité Hlel à Tunis, il a rappelé que la première partie du projet RFR est composée de deux lignes; à savoir la ligne E qui s’étend sur 6 KM et la ligne D (Tunis/Bardo/Manouba/Goubaa) qui s’étend sur 12 Km.

"L’entrée en exploitation de la ligne D est prévue pour l’année 2020", a indiqué le responsable, expliquant le retard par l’annulation du contrat avec la société chargée de la réalisation de ladite tranche. L’appel d’offres relatif à cette tranche est en cours d’élaboration, a-t-il encore indiqué.

Le responsable a également annoncé que l’Etat d’avancement du projet RFR a atteint 41% dans toutes ses composantes. S’agissant de la ligne E, le taux d’avancement en matière de génie civil est de 75%, a ajouté Kassab.

Au sujet du coût, il a fait savoir qu’il s’élève, aujourd’hui, à 1000 Millions de dinars consacrées au génie civil et aux équipements, en plus de 400 MD mobilisés pour l’acquisition de matériels roulants.

Pour sa part, le ministre de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, Mohamad Salah Arfaoui, a mis l’accent sur les problèmes fonciers qui ont freiné la réalisation du projet RFR. "A un certain moment, un nombre de citoyens ont soutenu le projet, mais d’autres refusent encore d’appliquer la loi relative aux droits d’expropriation, arguant qu’ils n’ont aucun intérêt dans ce projet ou qu’il a des impacts négatifs sur leurs commerces et leurs biens".

Il a dans le même cadre annoncé que la date finale d’entrée en exploitation dudit projet sera fixée, dans un mois.

Le ministre du Transport, Radhouane Ayara a évoqué les problèmes de financement auxquels fait face le projet RFR dont l’entrée en exploitation de sa ligne E, était prévue pour octobre 2018.

Il a, dans ce cadre, annoncé qu’une convention de financement sera adoptée, au cours des prochains jours, par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).