L’EST, détentrice du titre, out dès le 1er tour - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Championnat arabe des clubs

L’EST, détentrice du titre, out dès le 1er tour

Mardi 4 Septembre 2018
نسخة للطباعة

D’accord, tout reste possible en football, toujours est-il que personne parmi toutes les composantes du sport national ne s’attendait à cette sortie peu glorieuse de l’Espérance ST au premier tour de cette coupe arabe des clubs champions.
Dix minutes puis le néant
Contre une équipe d’Al Ittihad de Tripoli qui caracole en bas du classement de la ligue 1 égyptienne mais dont les intentions étaient tout à fait différentes de celle d’un ensemble espérantiste totalement hors du coup. Il ne suffit pas de s’approprier une domination territoriale mais de mettre le ballon dans les filets adverses, de marquer plus que le vis-à-vis d’en face.
Pourtant le match a bien débuté pour une Espérance ST qui a pris d’entrée en jeu mettant une pression continue sur une défense algérienne qui a cédé sur un tir exécuté des 20 mètres par Youssef Blaïli suite à un service de Derbali. Un Blaïli pourtant à moitié rétabli d’une récente blessure à l’épaule et qui sera, malgré tout, le seul à avoir donné le meilleur de lui-même. On jouait depuis à peine huit minutes et rien et l’équipe de Bab Souika semblait bien partie pour composter son billet pour les huitièmes de l’épreuve.
Sauf qu’au fil de minutes, tout alla de travers dans le disfonctionnement de l’équipe tunisienne avec la perte d’un nombre impressionnant de duels au milieu du terrain permettant à Khaled Kamar d’aller lober Ben Chérifier sorti à sa rencontre. On jouait la 20ème minute certes mais le match était loin d’être terminé même après le second but de Mohamed Kendil à trois minutes de la pause, but dont Ben Chérifia en assume une bonne part de responsabilité au même titre que Ben Mohamed qui a laissé le joueur prendre tout son temps pour ajuster son tir. Pas grave jusque là dans la mesure où il restait quarante cinq minutes à jouer.
Deux remplacements avec les remplacements de Khénissi, une véritable énigme celui là, par Jouini et Besseghaïer par Majeri. Le rouleau compresseur « sang et or » se mit en marche pour aboutir au but égalisateur émanant de Kom à l’entrée de la 52ème minute. Rien ne pouvait alors empêcher les « Sang et Or » d’ajouter au moins un but pour délivrer un stade tout acquis à la cause de son équipe.
C’était sans compter avec l’expérience de Mohamed Amor l’entraîneur d’Al Ittihad qui dressa  un double rideau défensif devant une attaque de l’Espérance ST dont les composantes  se limitaient à collectionner, vainement du reste, coups francs et corners. Sachant que cela fait un bon bout de temps que l’Espérance ST n’a pas marqué sur les balles arrêtées. Laissant le soin au gardien Al Zenfouli de cueillir sans la moindre difficulté  les tentatives des joueurs « sang et or ».

Rafik BEN ARFA 

Khaled Ben Yahia :
«Ce n’est pas  toujours le meilleur qui l’emporte»

« Dans ce genre de match, tous les scenarii sont d’actualité. L’Espérance ST, partie pour postuler au passage au prochain tour de l’épreuve après la parité ramenée d’Alexandrie avec ce précieux but marqué en déplacement, se trouve finalement éliminée d’entrée en jeu dans la compétition. Une sortie qui n’est pas à la mesure des prétentions de l’Espérance ST mais toujours possible en football.
En dépit d’une première période mi figue, mi raisin, nous avons contrôlé la totalité de la seconde mi-temps, égalisé après moins de dix minutes de son coup d’envoi. Sans malheureusement parvenir à marquer ce but libérateur. Il faut aller chercher les raisons dans la mauvaise passe traversée par quelques uns de nos joueurs mais également et surtout après les opportunités offertes à nos joueurs de marquer ce 3ème but qui aurait abouti sur cette conclusion consistant à dire que l’Espérance ST a réalisé une brillante qualification au prochain tour de l’épreuve.
C’est la loi su sport qui fait que ce n’est toujours pas le meilleur qui l’emporte comme ce fut le cas au vu de nos deux matches contre l’équipe algérienne. J’en profite pour présenter toutes nos excuses à toutes les composantes de l’Espérance ST avec la promesse de faire beaucoup mieux dans le court terme.

R. B. A

 

Mohamed Amor :
«Nous y avons  cru malgré le nul  de l’aller»

 

 

«Déclarer à l’heure qu’il est que je m’attendais à cette qualification au prochain tour de l’épreuve arabe serait mal venue et mal appréciée par une Espérance que je continue à qualifier qu’elle fait partie des trois meilleures équipes du continent et qu’elle le restera.
Notre sentiment était que nous étions en mesure de sauter la difficile épreuve de notre match en terre tunisienne compte tenu des points faibles de l’Espérance ST en défense notamment. Notre préparation a d’ailleurs été orientée dans ce sens et abouti à ce que je prévoyais à savoir forcer notre qualification par le recours à l’épreuve des tirs aux buts ou au terme des 90 minutes de jeu. La seconde hypothèse a prévalu et c’est tant mieux pour ce groupe de joueurs acculé à faire aussi bien dans ses prochaines sorties sur les plans aussi bien arabe que national.
Mes sincères remerciements à l’Espérance ST pour l’accueil  resrvée à toute la délégation »

R. B. A