Ben Romdhane : «Je ne serai plus le dindon de la farce ! » / Busher : «Nous avons été hautains» - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
19
2018

Parité blanche entre la JSK et le CSHL

Ben Romdhane : «Je ne serai plus le dindon de la farce ! » / Busher : «Nous avons été hautains»

Mardi 4 Septembre 2018
نسخة للطباعة

Entre un onze largement étrillé la ronde précédente à Sousse et des visiteurs ayant le vent en  poupe pour avoir malmené  l’ogre clubiste à Rades même la confrontation s’annonçait un tantinet déséquilibrée en faveur des Hammam-lifois . Mais à l’arrivée ce fut pratiquement un cavalier seul des locaux ayant paru avoir mangé du lion. Tant il est vrai que les banlieusards foulèrent la pelouse en ayant gagné le match avant même de le livrer, abordant l’adversaire par-dessus la jambe avec  un manque patent d’humilité. Encore heureux qu’ils s’en sortirent à l’arrivée par le partage des points car les Aghlabides méritaient largement de remporter la mise.

Dominer n’est pas gagner
Les locaux prirent le match à leur compte dominant de la tête et des épaules leurs vis-à-vis avec une kyrielle de bonnes occasions pour passer devant et n’eussent été la vigilance , le métier  et la forme des Bassem Boulaabi , Ali Guesmi et Mehrez Berrajeh , le score aurait basculé inexorablement en leur faveur. Quelques actions sporadiques des visiteurs mais ne portant pas tellement à conséquence.
Des changements vains
Six changements eurent lieu dans le dessein de faire bouger les choses mais sans résultats tangibles : Mohamed Laaouichi /Louay Dahnous (64’), Mohamed Addelli /Youssef Ben Romdhane (71’) et Ali Laaribi/ Mohamed Mtiri’ (89’) pour les locaux. Khaldoun Mansour / Bakkala Boubaker (46’), Kopko Marcel / Jamel Malek (58’) et Ouday Belhadj / Zied Ben Salem (81’) pour les protégés de Busher . La physionomie des d ébats ne changea pas d’un iota, et trois avertissements furent distribués aux Hammam-Lifois : Malek Jamel (40’), Zied Ben Salem (79’) et Khaldoun Mansour (83’).

Leçons à tirer
Les Aghlabides en dépit des problèmes colossaux qu’ils endurent ont agréablement surpris par leurs fraicheurs, combativité, état d’esprit. Ils sont sur la bonne voie et pour peu qu’ils soient renforcés par quelques cadors ils feront souffrir plus d’un cette saison.
Pour les visiteurs, ils ont appris à leurs dépens qu’un match n’est jamais gagné dans les vestiaires voire dans l’hôtel et vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu n’a jamais été vérifié. Ils se doivent de descendre de leurs nuages et de remettre rapidement les pieds à terre.

 

Déclarations
Habib Ben Romdhane  

«Notre objectif était de ramasser les trois points mis en jeu, avec notamment l’intronisation de sept nouveaux jeunes joueurs qui n’ont pas démérité. Nous avons été bien appliqués et correctement placés. Le groupe élargi est perfectible et il lui faut encore du temps pour se perfectionner. Seulement, nous avons un besoin urgent et immédiat de renforts : dans les deux jours à venir car je ne pourrais pas attendre encore jusqu’au 15 Septembre, la date butoir du mercato.
La balle est désormais dans le camp de la direction qui se doit de se démener dans les heures pour nous aider à combler nos carences. Faute de quoi je me verrai dans l’obligation de m’en aller car ne suis nullement prêt à assumer à moi seul les conséquences de la démission de l’administration. J’ai été longuement jeté «tout seul» dans la gueule du loup mais je ne serai plus le dindon de la farce. Et qu’on ne vienne plus me chanter la sérénade du manque de moyens, le tout Kairouan est en mesure de renflouer grandement les caisses mais encore faudrait-il que la bonne foi y soit !»

Gerard Busher 

«Je suis déçu et insatisfait par cette non-prestation des miens que je ne reconnus point ! Le jour et la nuit entre la semaine dernière et ce dimanche. Nous avons été battus partout et sur tous les plans et ce point récolté relève du miracle devant un adversaire jeune et manquant d’expérience. Franchement je n’ai rien vu et du pain sur la planche nous attend avec l’animation offensive à améliorer.
Je le répète on est petit et on demeure petit alors trêve des folies de grandeurs de grâce où j›entends à Hammam-Lif ça et là que nous jouerions les premiers rôles ! Nous avons été hautains en manquant grandement d’humilité et la sanction a été immédiate. Deux points glanés en deux déplacement c›est pas mal mais c›est largement insuffisant pour moi voilà tout. »

 

M.S.RAMMAH