Les Stadistes au forceps ! - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
21
2018

ST - SG (1-0)

Les Stadistes au forceps !

Dimanche 2 Septembre 2018
نسخة للطباعة

Synopsis

Complexe H. Enneifer au Bardo

Pelouse en assez bon état

Public nombreux

Temps chaud

Arbitrage : Heythem Guirat assisté de Khalil Hasseni et Ahmed Dhouioui

Buts : H. Khadhraoui (88’) pour le ST

Avertissements : J. Rhouma, A. Mida (SG) – S. Akremi (ST)

Formations :

S Tunisien : K. Amdouni – MS. Mhadhebi– S. Akermi – J. Khemiri – H. Bnina – H. Hadda – H. Hammami – M. Gouchi  – R. Homri – J. Lussoko – E. Sfaxi.

S Gabésien : A. Kalaï – A. Ouni - B. Ghouma – A. Ben Sassi – M. Charfi – A. Mida – E. Ekouma – K. Melliti – I. Aboudo – K. Gharsellaoui  – L. Ameur.

Remplacements :

J. Besson à la place de M. Gouchi, H. Khadhraoui à la place de H. Hammami (ST)

S. Hamraoui à la place de K. Melliti, N. Dalhoum à la place d'E. Ekouma (SG).

Il a fallu attendre les dernières minutes de la rencontre pour voir Hamza Khadharoui donner l'avantage au ST. Un coaching réussi par Mohamed Mkcaher qui permet à l'équipe du Bardo de faire le plein de points en remportant une seconde victoire consécutive et consolider son leadership. En face, le SG n'a pas démérité et aurait pu prétendre ramener de son long déplacement le point du match nul.

Jouée sous un soleil de plomb et devant une assistance nombreuse, la rencontre entre le ST et le SG a débuté avec beaucoup de précaution de la part des deux équipes qui n'ont pas cherché à prendre des risques malgré une légère domination des locaux dont la formation a connu trois changements par rapport à celle qui a joué à Monastir avec la rentrée du congolais Lussoko Junior alors que Mohamed Salah Mhadhebi a pris la place de Ben Ali suspendu pour ce match, alors qu'Elyés Jlassi a laissé sa place au mauritanien Mbarek Gouchi. Ce dernier a donné le ton à la rencontre à la 6ème minute en reprenant en force à quelques mètres de bois de Klai, mais ce dernier a réussi à repousser le danger.

Au fil des minutes, la domination des bardolais devenait de plus en plus évidente, mais sans parvenir à se procurer la moindre occasion faute de solution face à un bloc défensif gabésien bien en place et qui a fermé toutes les issues devant Gouchi qui a bougé beaucoup devant les bois de Klaï, mais n'a pas trouvé de soutien. Entretemps, le SG a adopté un profil d'attente comptant sur les contres pour menacer la cage d'Amdouni qui a failli se faire prendre à la 20ème minute sur un coup franc de Khaled Gharsellaoui, mais le ballon est passé de très près de la transversale.

Sentant le danger, les stadistes du Bardo ont multiplié leurs tentatives en zone adverse et Lussoko a pris la relève de Gouchi dans la menace des bois de Klaï, mais sans réussite. Ceci a donné plus de confiance aux gabésiens qui se sont montrés plus performant au niveau du milieu du terrain compliquant la tâche des locaux qui ont vainement procédé à des permutations sans parvenir à prendre le dessus.

Les dernières minutes de cette première période ont tourné à l'avantage des gabésiens menés par Khaled Gharsellaoui et Khaled Melliti ont réussi à ouvrir des brèches dans le bloc défensif stadiste et le premier nommé a même eu le but au bout des crampons, mais son tir est passé de très peu à côté des bois de Kaïs Amdouni à la toute dernière minute du temps additionnel.

C'est le SG qui a été le premier à créer le danger devant les bois d'Amdouni et Izaka Aboudo seul devant les bois a trouvé le moyen d'envoyer le ballon hors cadre (53'). Le ghanéen allait rater une nouvelle occasion en tirant dans les mains du gardien stadiste. Sentant le danger, Mohamed Mkcaher a opéré un premier changement en remplaçant Mbarek Gouchi par Jacques Besson, mais c'est le SG qui a continué à mener le bal avec une meilleure circulation du ballon au milieu du terrain ce qui a dérouté les locaux.

En face, Mkacher a procédé à deux changements pour redynamiser son entrejeu avec la rentrée de Hamza Khadhraoui à la place de Hamza Hammami et la rentrée de jacques Besson pour jouer avec deux attaquants de pointes. Un coaching réussi, puisque Khadhraoui allait réussir à ouvrir la marque à deux minutes du coup de sifflet final en faveur du ST. 

M.R