CA-USM : Pour une réhabilitation ASG-CAB : Sous le signe de l’équilibre ST-SG : Les Stadistes veulent confirmer CSS-USTa : Les Sfaxiens, sans excès de confiance - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

4 matches avancés de la 2ème J

CA-USM : Pour une réhabilitation ASG-CAB : Sous le signe de l’équilibre ST-SG : Les Stadistes veulent confirmer CSS-USTa : Les Sfaxiens, sans excès de confiance

Samedi 1 Septembre 2018
نسخة للطباعة

Après une première sans grande surprise dans la mesure où les résultats ont été dans l’ensemble conformes à la logique à l’exception, peut être, de la défaite subie à domicile par l’US Monastir face au Stade Tunisien, le championnat de la ligue 1 enchaine cet après-midi avec le déroulement d’un premier lot de la deuxième journée comportant quatre matches.
Malgré l’absence d’un match choc dans ce premier contingent, on suivra quand même avec un intérêt particulier la rencontre qui opposera, sur la pelouse quelque peu dégradée du stade de Radés, le Club Africain à l’US Monastir. Soit deux équipes qui ont raté leur première sortie. En effet, les clubistes, et contre toute attente, se sont fait accrocher par un coriace ensemble banlieusard qui s’est battu tous bec et ongles dehors, obligeant ainsi l’ensemble de Bab Djedid à se contenter du petit point du nul. De leur côté, les Monastiriens qui se sont  bien distingués lors de l’exercice écoulé ont aussi déçu leurs supporters en concédant une surprenante défaite dans leur fief où, pourtant, ils sont d’habitude difficilement maniables. Comment vont donc réagir deux protagonistes en quête, l’un et l’autre de réhabilitation ?. Les clubistes partent certes favoris mais les Monastiriens et en dépit de leur faux-pas face à l’ensemble du Bardo ne partent pas pour autant en victime expiatoire.

Le ST : pour confirmer sa victoire à Monastir
Les stadistes du bardo qui furent incontestablement les plus grands bénéficiaires de la première journée, entendent confirmer leur succès obtenu de haute lutte dans la cité du « Ribat » par un deuxième succès consécutif devant leurs homologues  de Gabés qui se sont contentés sur leur terrain d’un résultat de parité blanche face aux « miniers » de Métlaoui. Là aussi, l’équipe hôte qui sera avantagée par le terrain et le soutien de son fidèle public, partira avec les faveurs du pronostic. Mais, le SG pourrait ne pas l’entendre de cette oreille et jouer un mauvais tour à son adversaire. C’est qu’à défaut d’une victoire qui nous parait en toute logique peu probable, la « stayda » pourrait cependant  s’en sortir avec le point du nul.
ASG-CAB : Indécis
Là aussi le match met face à face deux équipes qui n’ont pas réussi le départ et la remarque est valable surtout pour la « Zliza » battue en déplacement par l’USBG (1-2), alors que le CAB  fut contraint au stade 15 Octobre de Bizerte au nul par le CSS. Les deux protagonistes vont tenter de signer leur première victoire de la saison. Mais vu l’équilibre des partie en présence le match pourrait  s’achever sur une parité qui ne ferait pas l’affaire de l’ASG mais qui satisferait plutôt l’équipe bizertine, confrontée à l’épreuve du déplacement.

Le CSS  favori
Le dernier match au programme se déroulera au stade Mhiri de Sfax où le CSS donnera la réplique à l’USTa. Les clubistes sfaxiens seront bien placés pour signer leur première victoire de la saison devant un adversaire auquel ils sont supérieurs à tous les niveaux du jeu. Mais, les protégés du revenant Ruud Krol devaient toutefois éviter le piège de l’excès de confiance. Un match n’est jamais gagné d’avance, en effet.

 

Ameur KERKENNI

 

CA-USMo: Pour une première victoire

 

Le  CA  accueillera cet après-midi l'US Monastir dans le cadre de la deuxième journée du championnat de la ligue 1. Un match des plus importants pour les « Rouge et Blanc » appelés à réagir après la prestation en deçà des attentes de dimanche dernier face au Club Sportif d'Hammam-Lif. Ce jour là, ce n'était pas tant le résultat qui a déçu supporters et responsables, mais plutôt la prestation des coéquipiers de Bilel Ifa. Le nombre d'occasions créées en quatre-vingt-dix minutes le prouve. Face aux Usémistes une réaction s'impose pour éviter de sombrer dans une mini-crise susceptible de se transformer en une crise beaucoup plus grande et de conditionner la suite de la compétition.

Ajustements en vue
Pour le match d'aujourd'hui, il est fort probable de voir le technicien belge José Riga effectuer quelques changements au sein de la formation rentrante. Riga aura à revoir l'animation offensive de son attaque en incorporant des joueurs capables d'apporter un peu plus de fantaisie dans le jeu de son équipe. C'est ce qui a manqué face au Club Sportif d'Hammam-Lif. Dimanche dernier, les automatismes entre les trois lignes et entre les joueurs étaient quasi absents. Ça sera à Riga d'y remédier. Ça sera également le rôle des joueurs qui doivent assumer leurs responsabilités et se dire qu'ils sont capables de faire beaucoup mieux. D'ailleurs, ils n'ont pas le choix. S'ils entendent jouer les premiers rôles. Pour revenir à la formation qui sera alignée, la défense devrait être reconduite avec le quatuor composé de Belkhither, Abdi, Ifa et Hammami devant Balbouli. En ce qui concerne l’entrejeu, on enregistrera le retour de Ayédi aux côtés de Khalil. Riga aura toutefois à choisir entre Ben Yahia et Darragi pour l'animation pour animer le jeu d'attaque de son équipe. Riga aura également à choisir entre Zakaria et Chammakhi. Ce dernier a été plus performant que son coéquipier face au Club Sportif d'Hammam-Lif. Enfin, Sasraku devrait être présent en pointe. Il doit prouver bien des choses et il pourrait le faire cet après-midi d'autant plus que dimanche dernier toute l'équipe était dans un jour sans.

Pour calmer les esprits
On ne le dira jamais assez, le Club Africain a besoin d'une victoire pour calmer les esprits. Ceux des supporters, mais aussi ceux des responsables. Le président AbdessalemYounsi et son directeur sportif Sofiène Hidoussi sont certainement les premiers à espérer en une victoire des leurs. Il est vrai qu'il s'agit de leurs choix et une autre contre-performance ne pourrait que nourrir et renforcer ceux qui critiquent tout ce qui a été fait depuis que l'actuel bureau directeur est en place. Depuis que Hidoussi et Younsi s'occupent de tout.

Mourad AYARI

 

CSS-USTa: Les Sfaxiens, avec des arguments plus convaincants

 

 Après le match nul concédé devant le CAB et la perte donc de deux précieux points, le CSS est tenu impérativement de l’emporter contre l’US Tataouine afin de demeurer collé au peloton de tête.  Une victoire, cet après midi, serait aussi d’un grand apport pour le moral des clubistes sfaxiens dans la perspective de la suite de la compétition. Le CSS s’est bien préparé pour cette rencontre. C’est ainsi que, durant toute la semaine Krol, s’est attelé à apporter à son ensemble les correctifs qui s’imposaient à la lumière des carences et autres insuffisances  entrevues lors du match d’ouverture contre son homologue cabiste.

Des retouches s’imposent en défense
Les correctifs ont porté sur l’amélioration de l’organisation de la défense qui a manqué d’assurance notamment sur le flanc gauche qui a été confié à Hani Amamou, un défenseur axial ayant suppléé à cette occasion Achraf Zouaghi, lequel  titulaire inamovible à ce poste, n’arrive pas toujours à donner satisfaction à son entraîneur.

Soigner la relance  et l’animation offensive
Autre carence constatée dans le jeu sfaxien. Elle se situe au niveau de la relance qui fut, ce jour là, très approximative. La formation sfaxienne n’a pas réussi notamment au cours de la première mi-temps à se créer des occasions de but et les quelques opportunités ont été toutes ratées à cause d’un excès de précipitation devant les bois adverses et la complicité de la transversale qui a repoussé deux tirs des avants sfaxiens. Toujours est-il que, logiquement, le CSS devait l’emporter sur son adversaire. Il lui faudrait toutefois négocier la rencontre avec toute la concentration requise et éviter impérativement le piège de l’excès de confiance. Notons pour terminer que la formation sfaxienne devrait avoir, à un élément près, la même composition que celle qui fut alignée contre le CAB.

Ameur KERKENNI

 

ST – SG : Les Stadistes favoris, mais tout peut arriver

 

Auréolé par sa victoire à Monastir, le ST veut enchaîner  avec une seconde victoire afin de prouver son renouveau, et confirmer son leadership 
Pour cette rencontre contre le SG, Mohamed Mkacher aura l’embarras du choix pour constituer son équipe rentrante, qui ne sera finalement pas différente à celle qui a joué à Monastir. Seuls, Mohamed Salah Mhadhebi devra relever Mohamed Ben Ali suspendu et  Junior qui jouera à la place du mauritanien Mbarek Gouchi.
Les stadistes, mis en confiance par leur victoire de la journée inaugurale, devront évoluer sans pression et développer leur jeu qui repose sur un entrejeu créatif à l’image de Jlassi et Homri, mais aussi à l’apport des deux latéraux Mhadhebi et Akremi dont le plus est évident au niveau de la construction offensive. Le staff technique reconduire également le duo Khemii- Bnina dans l’axe de la défense pour faire face à des gabésiens assez bons techniciens qu’il faudra surveiller de près.

S G: avec les moyens  du bord
Ainsi, à la lumière des données actuelles, le ST ne devrait pas rencontrer beaucoup de difficultés pour signer son second succès de la saison face à un adversaire qui tarde à trouver ses repères.
En effet, les stadistes gabésiens n’ont pas encore trouvé leur vitesse de croisière à cause des problèmes vécus ces derniers temps et à la situation confuse du club pris en main par un comité provisoire qui n’arrive pas à trouver les solutions aux difficultés financières pour honorer leur engagement envers les joueurs grévistes en début de semaine.
Une situation difficile à gérer pour le jeune entraîneur Walid Chettaoui qui a fait de son mieux pour éloigner les joueurs de la pression des supporters, mais qui devra composer avec les moyens du bord.
Toutefois, il pourra compter sur l’expérience de ses nouvelles recrues particulièrement le gardien Ali Ayari, Lamjed Ameur et Khemaies Maâouani qui a joué la saison écoulée au profit du ST, pour sauver la mise.

M.R