Hommage à la «Grande Muette»… - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
14
2018

Chronique

Hommage à la «Grande Muette»…

Samedi 1 Septembre 2018
نسخة للطباعة

Si nous pouvons dormir dans nos maisons, à poings fermés et du sommeil du Juste, sans craindre l’invasion des barbares, jusqu’à nos portes, c’est parce qu’elle veille au grain.
Si nous pouvons, sans remords ni regrets, profiter béatement des vacances, en nous laissant bercer par les vagues, et le doux roucoulement des mouettes, sur la grande bleue, c’est parce que l’on est assurés, que quelque part sur des hauteurs moins magnanimes, par canicule ou qu’il vente et qu’il pleuve à torrents, elle est là, droit dans ses bottes, à défendre farouchement le pays, et notre égoïste quiétude.
Si nous nous permettons, sans le moindre petit scrupule, ou la moindre pensée qui serait empathique, de fréquenter fêtes et mariages, habillés de nos plus beaux atours, c’est parce que nous savons que la «Grande Muette», ainsi que tous les forces de sécurité intérieure, eux, ne fléchissent pas dans leur tâche, et ne font pas relâche pour goûter à un repos bien mérité, parce qu’ils ont fait le serment un jour de servir leur drapeau, et qu’ils passeront toujours en dernier, quitte à y laisser leur vie, pour protéger la nôtre de vie, qui ne nous en soucions pas plus que cela, sauf par à-coups, sauf en de rares occasions, où nous prenons conscience que la paix n’est jamais donnée d’avance, et qu’elle n’est pas acquise pour un bail à durée déterminée.
Si eux n’y prenaient garde, avec ces temps de «peste» et de «choléra», nous serions en péril et en péril certain.  Comme sur le mont Mghilla, sur les hauteurs de Kasserine, où l’armée n’a de cesse de pister les terroristes, pour les décimer jusqu’au dernier des derniers, afin de protéger la mère-patrie de ses plus virulents ennemis. Ceux qui ont vendu, avec leur âme au diable, le pays, avec son drapeau.
La « Grande Muette » ne parle pas, mais agit. La «Grande Muette» n’est pas à vendre au plus offrant. La «Grande Muette» nous honore. Elle fera toujours la grandeur du pays.
C’est ce qui fait que nous pouvons dormir sans avoir peur. Et sans trembler pour nos enfants, lorsqu’ils sillonnent les quartiers et les villes, de leur pays. Au fait : merci…

Samia HARRAR