Attention au retour des fantassins de la mort ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
23
2018

Edleb et nous…

Attention au retour des fantassins de la mort !

Vendredi 31 Août 2018
نسخة للطباعة

Mémoire du temps présent

Les Nations Unies, par la bouche de son envoyé spécial en Syrie M.Staffan de Mistura, reconnaissent l’existence de plus de 10.000 terroristes à Edleb en Syrie, occupée, par toute la racaille de la nébuleuse terroriste mondiale avec l’assentiment et la complicité des puissances occidentales toutes sensibilités confondues ! Des Etats Unis à la France, à l’Angleterre, on a, non seulement, laissé faire, mais encouragé la démantèlement de la Libye, tombée aux mains des milices armées pour en faire un tête de pont vers la Turquie, puis frontières grandes ouvertes… vers le Sud-Ouest de la Syrie.

De Mastura, lui-même, déclare qu’il faut éradiquer et nettoyer Edleb devenue un véritable manoir-repère des terroristes d’Ennosra et d’El Qaïda repliés vers la frontière turque après toutes les défaites en Syrie historiques et utiles.

Vous ne direz, mais en quoi ça nous intéressé nous Tunisiens. A la limite on s’en fout en Tunisie, puisqu’il s’agit d’un problème moyen-oriental d’Asie mineure!

Or, c’est là où le bât blesse, parce que sur les 10.000 rescapés de Daech, il doit y en avoir quelques bonnes centaines, si ce n’est quelques milliers de «recrutés» tunisiens  (en bonne et du forme) du temps de la Sainte Troïka, logés nourris et transportés par les alliés de la bienfaisance islamiste au nom du Jihad… contre leurs propres «frères» musulmans syriens.

Qu’est ce que les Russes qui s’avèrent les plus décidés à nettoyer la dernière poche du terrorisme international en Syrie, alors que les occidentaux sont totalement déconnectés en dehors de la plaque pour des raisons que la raison ignore, vont faire avec le gouvernement de Bachar Assad et son armée de ces «invités» sans visas dans leur pays ? La réponse est toute simple et conforme à la géographie comme le dirait Ibn Khaldoun… Ils iront en Turquie pour se disperser en Europe pour les 2/3 et, l’autre bon tiers, rejoindra les côtes libyennes accueillantes et hospitalières du terrorisme soutenu financièrement par au moins un pays du golfe, puis de là il n’y aura que quelques kilomètres à traverser, les complicités de la contrebande aidant pour se retrouver en Tunisie, le pays «paradis» des droits de l’Homme où les «terroristes» ont plus de Droits que les victimes. Encore une exception tunisienne!!

Voilà comment, on essaime la culture de l’extrémisme par l’impunité consolidée par les lois de la République (encore civile) de Tunisie.

Une aubaine pour ces criminels présumés d’innocence, tant qu’on n’aura pas prouvé leurs actes sanguinaires accomplis sur les corps mutilés de leurs victimes en Syries et ailleurs!

Tout cela pour dire que cette ultime bataille «finale», en Syrie doit être très suivie par nos autorités sécuritaires et militaires et surtout se prémunir contre les dommages collatéraux empoisonnés qui nous attendent à l’aval.

C’est quand même bizarre que la nouvelle Démocratie soit dévaluée à ce point pour consolider l’impunité des criminels hors normes du terrorisme.

La Tunisie à l’image de l’Europe, risque gros, avec le retour de ces brigades de la terreur ayant subi le lavage de crâne le plus profond, depuis la naissance des religions et une préparation militaire digne des meilleurs écoles de guerre.

Messieurs, nous avons de bonnes lois qu’il faut appliquer à la lettre et sans état d’âme, pour protéger notre pays, qui sort à peine d’une grave crise économique, politique et sociale.

L’économie et l’idéologie de la terreur ne font pas bon ménage, surtout quand le 1/3 du PIB de la Tunisie dépend du Tourisme!

A bon entendeur

Protégeons notre pays… c’est notre capital et surtout pas de concessions politiciennes… partisanes ! Quant aux défenseurs des droits de l’Homme prompt à laver les crimes d’essence «terroristes» au nom des droits humains, il faut leur rappeler que le premier droit humain c’est le droit à la vie qui est la première sacralité. Et donc rien ne légitime l’atteinte à la vie…n’est ce pas les «I Watch» qui sont de plus en plus aveugles et insensibles aux droits des victimes!

Khaled GUE ZMIR