La nouvelle année scolaire entre numérisation et menaces syndicales - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Enseignement

La nouvelle année scolaire entre numérisation et menaces syndicales

Jeudi 30 Août 2018
نسخة للطباعة

Application de l’inscription à distance via l’Internet dans les établissements secondaires et les écoles préparatoires à partir de cette année scolaire, numérisation des manuels scolaires à compter de 2021/2022, numérisation de quelques services fournies aux étudiants par les offices des œuvres universitaires telle que la restauration, et autres prestations à caractère académique, comme l’accès aux salles d’informatique, autant de mesures tendant à la numérisation progressive du système de l’enseignement en Tunisie annoncées en ce début de semaine et diversement accueillies.

Tout en mettant en relief leur apport positif à la modernisation du secteur de l’enseignement, des commentateurs à tous les niveaux ont fait valoir qu’il s’agit, somme toutes, de mesures de portée purement technique, estimant que les problèmes syndicaux et pédagogiques ayant failli faire de l’année scolaire passée une année blanche  persistent encore.

Justement, il y a une quinzaine de jours, le secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire, Lassad Yakoubi, avait brandi, le 8 août, la menace de reprendre les grèves et autres actions de protestation si le ministère de l’éducation ne tient pas les promesses qu’il avait faite à la clôture de la dernière année scolaire afin de sortir de la crise qui avait secoué le secteur des mois durant.

Il y a aussi un important manque d’enseignants dans les divers cycles, et de nombreux autres problèmes de logistique qui perdurent depuis des décennies, et qui sont à l’origine de la baisse du niveau et de la qualité, à l’instar du mauvais équipement des laboratoires en appareils indispensables, ou encore la mauvaise qualité de la vie scolaire que d’aucuns ont qualifié de « lugubre et décourageante ».

Or, hormis l’inscription à distance pour les élèves des établissements secondaires et des écoles préparatoires applicable immédiatement, les autres décisions de numérisation constituent des projets dont la numérisation des manuels scolaires prévue pour 20201/2022, et celle des services et prestations au profit des étudiants qui est un projet en cours de réalisation et dont la finition est attendue pour décembre prochain.

L’inscription à distance dans l’enseignement supérieur est appliquée depuis plus de 15 ans, sans grand impact sur l’amélioration générale du secteur.

Aussi, d’après certains commentateurs, il s’agit en définitive de procédés techniques qui, bien que positifs comme tous les autres procédés techniques, exigent néanmoins un environnement développé à tous les plans, de manière à apporter leur contribution à la promotion du niveau et de la qualité de l’enseignement aux divers degrés et dans tous les domaines.

 

Salah  BEN  HAMADI