Jelassi, Jouini, Manucho et Oueslati : quatre recrutements en dix jours - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

Le CSS se reprend sur le marché des transferts

Jelassi, Jouini, Manucho et Oueslati : quatre recrutements en dix jours

Mercredi 29 Août 2018
نسخة للطباعة

Après avoir brillé par son absence sur le marché des transferts, le Club Sfaxien  a enregistré un regain d’inactivé en ces derniers jours du mercato d’été, réussissant, lors des dix derniers jours, à renforcer les rangs de son effectif par quatre recrutements ciblés qui ont touché les trois compartiments de l’équipe.

Jouini, pour remédier à la faiblesse du flanc gauche de la défense
C’est ainsi qu’au niveau de la défense, l’ensemble « Noir et Blanc » s’est  dernièrement renforcé par Mohamed Ali Jouini, un défenseur venu du Stade Tunisien. Agé de 25 ans, il a appartenu à la sélection des moins de 23 ans. D’habitude, il joue dans l’axe mais il peut aussi se convertir en latéral gauche. C’est d’ailleurs, cette dernière aptitude qui a encouragé le club phare du sud à le recruter dans l’espoir qu’il réussisse à remédier à la faiblesse entrevue par le flanc gauche de la défense. Ce dernier élément a toujours constitué le maillon faible de la défense sfaxienne depuis le transfert de Ali Maaloul à Al Ahly du Caire. Ni Houssam Dagdoug régulièrement en proie aux blessures ni encore Achraf Zoauaghi, lequel de retour de prêt la saison écoulée de l’AS Gabés n’ont en effet réussi à suppléer avec la réussite escomptée l’international tunisien.
           
Habib Oueslati,  le régisseur tant recherché ?
Autre compartiment  qui vient d’être étoffé à son tour est l’entrejeu qui vient d’enregistrer le recrutement du Franco-Tunisien, Habib Ouaslati, le frangin de l’ex joueur du Club Africain Abdelkader Ouaslati. Le cadet des Ouaslati (âgé de 23 ans) qui a appartenu à de l’équipe de Tunisie olympique évoluait au club d’Anger avant d’opter pour le CSS au profit duquel il a signé avant-hier un contrat de trois ans. Ce régisseur qui possède  d’indéniables qualités techniques, pourrait s’avérer le régisseur tant recherché par le CSS ces deux dernières saisons au cours duquel il éprouva des difficultés au niveau de la relance et de l’animation offensive.

Manucho et Jlassi : pour conférer à l’attaque une meilleure efficacité 
L’attaque sfaxienne qui continue à rater de nombreuses occasions de but comme ce fut le cas récemment devant le CAB, peine toujours à donner le rendement escompté d’elle. Le recrutement du Nigérian Kingsley Uduwo qui a coûté environ un milliard de nos millimes à la trésorerie du club et qui vient d’être prêté au club Ennajef irakien n’a pas conféré  efficacité requise à l’attaque sfaxienne où Alaeddine Marzouki et Firas Chaouat continuent de pécher par leur inconstance. D’où le recrutement de l’ex attaquant d’Ittihad Alexandrie, Fabrice Elysée Kouakou, plus connu sous le sobriquet de Manucho. Les responsables sfaxiens espèrent a avoir ainsi déniché l’oiseau rare qui pourrait avec la contribution de l’autre nouvelle recrue, l’ex stadiste, Maher Jlassi, soigner le rendement de l’attaque
Le CSS ne devrait pas, en principe se limiter à ces quatre recrutements. On n’écarte pas en effet la possibilité d’engager un latéral droit. Après le refus de l’USM de céder Zied Mechmoum, les Clubistes Sfaxiens sont, nous dit-on, sur d’autres pistes actuellement pour renforcer le côté droit de la défense  qui ne peut compter aujourd’hui que sur le seul Hamza Methlouthi.

Ameur KERKENNI