Ligue 1: Match en retard (1ère J) à Radès (16H).. CSHL - CA.. Côté hammam-lifois Plus jamais l’ascenseur! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
18
2018

CSHL-CA

Ligue 1: Match en retard (1ère J) à Radès (16H).. CSHL - CA.. Côté hammam-lifois Plus jamais l’ascenseur!

Dimanche 26 Août 2018
نسخة للطباعة
Côté clubiste: Toujours avec les mêmes ambitions
Ligue 1:  Match en retard (1ère J) à Radès (16H).. CSHL - CA.. Côté hammam-lifois Plus jamais l’ascenseur!

Retour enfin sous les feux de la rampe des verts après cette infamante parenthèse de l’exercice écoulé où ils durent cravacher très dur pour reconquérir leurs titres de noblesse et se frayer de nouveau un passage parmi les ténors du gotha de notre sport roi. L’objectif majeur étant de ne plus jamais revivre pareille mésaventure et faire endurer à toute une région les affres et autres sueurs froides des fins de saison.

 

Un hic de taille dans l’affaire 

Alors que le tout Hammam-Lif se frottait les mains dans la perspective de recevoir le CA à la maison en cette journée inaugurale, voilà que le stade municipal de la cité d’être déclaré  non opérationnel jusqu’au 1/11/2018 dans le meilleur des cas et si tout se passe comme prévu, ce qui nous étonne fort du reste. Du coup, le club d’être contraint à évoluer loin de ses bases privé du soutien de son public.

 

Un groupe new-look

Le onze rentrant cet après-midi contre la CA sera  composé d’un mélange de jeunes loups peu habitués au haut niveau encadrés par quelques rescapés tels les Meskini, Ben Rajah, Ziedi Aboud. C’est à ces derniers qu’incombe la lourde tâche de mettre en confiance les néophytes et de les aider à entrer de plain-pied dans le bain sans perte de temps car l’adversaire n’est pas le premier venu et lui céder le champ des manœuvres risque de s’avérer très lourd de conséquences. Opter donc pour l’équilibre entre les trois lignes sans pour autant renoncer à aller le titiller devant par des contres rapides.

 

Pour une entame réussie 

L’essentiel étant de réussir l’entame de l’exercice en récoltant à minima le point de la parité à défaut du carton plein toujours possible devant ce client que les verts avaient pris le pli par le passé à piéger à maintes reprises. La confiance étant largement de mise parmi le groupe avec tous les joueurs piaffant d’impatience de renouer avec haut niveau et de prouver à la ronde que l’accident de l’exercice écoulé fait partie désormais la petite histoire totalement oublié.

 

 

M.S.RAMMAH

 

 

 

 

 

Côté clubiste: Toujours avec les mêmes ambitions

Le match CSHL-CA aura finalement lieu aujourd'hui. Après un premier renvoi, les deux clubs se retrouveront cet après-midi à Radès pour un match qui s'annonce indécis. Indécis parce que c'est le 1er match de la saison pour les deux formations et il est difficile d'émettre le moindre pronostic tant les forces en présence sont encore à découvrir. Certes, le Club Africain est, sur le papier, in tantinet plus armé, mais il aura à se méfier d'un club banlieusard soucieux de bien entamer cette saison.

 

Ils seront tous là !

Il s'agit des nouvelles recrues du Club Africain. La FTF en a décidé ainsi. En effet, malgré la décision du TAS, le club de Bab-Jedid profitera d'une dérogation spéciale obtenue après l'intervention de la FTF qui oblige toutefois les responsables clubistes à régler la somme de 1,6 million de dinars exigé par la FIFA dans un délai ne dépassant pas les trente jours. Cette somme sera partagée par HoucineNater, Yassine Mikari et LassadNouioui. En somme, c'est un sursis qui permettra aux supporters clubistes de voir à l'œuvre les huit nouvelles recrues de cet intersaison. A propos de supportes, il seront plus nombreux de ceux du CSHL qui reçoit. Ils devraient être dans les six mille contre 1200 supporters banlieusards. C'est le nombre de billets mis à la disposition des deux galeries. Pour revenir aux nouvelles recrues, et jusqu'à l'écriture de ces quelques lignes, seule la participation du ghanéen Derick Sasraku demeure indécise. Pour les autres, ils sont qualifiés et bons pour le service.

 

L'embarras du choix

En ce qui concerne la formation qui sera alignée, le technicien belge José Riga aura l'embarras du choix. A commencer par le poste de gardien de but et Riga dispose pour ce poste pas moins de quatre joueurs.Le technicien clubiste aura à faire le bon choix tout en sachant qu'il y aura toujours des mécontents. Riga aura également l'embarras du choix au milieu avec une pléiade d’internationaux A et olympiques sans oublier les ex internationaux que sont Darragi et Ben Yahia. 

Mourad Ayari.

Mots-clés: