L'UPL rejoint le nouveau bloc parlementaire - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

UPL

L'UPL rejoint le nouveau bloc parlementaire

Dimanche 26 Août 2018
نسخة للطباعة
L'UPL rejoint le nouveau bloc parlementaire

La porte-parole de l'Union patriotique libre (UPL) Samira Chaouachi a indiqué samedi que la fusion du groupe parlementaire de son parti avec le bloc parlementaire qui sera constitué prochainement à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) a pour objectif la mise en place des institutions constitutionnelles.

Ce groupe parlementaire qui sera classé troisième, d'après elle, aura pour mission de parachever l'installation des institutions constitutionnelles à l'instar de la Cour constitutionnelle et l'élection du président de l'instance électorale (ISIE).

Le bureau politique de l'UPL s'est réuni vendredi pour faire le point sur les concertations en cours entre le parti et son groupe parlementaire (12 députés) avec des députés indépendants et démissionnaires d'autres partis et les députés du groupe Watania (10 députés), a déclaré Samira Chaouachi à l'agence TAP. Le but étant, selon elle, de créer un groupe centriste à l'Assemblée de manière à "circonscrire la situation de dispersion au parlement portant préjudice à l'action législative".

Le nouveau groupe à l'ARP, d'après elle, sera composé de plus de 35 députés et sera ouvert à d'autres blocs soit par l'adhésion de députés, ou fusion de groupes ou encore à travers la coordination de l'action législative.

Le nom du groupe n'est pas encore choisi. Une deuxième réunion du bureau politique doit avoir lieu demain pour l'examen de la question de création du bloc parlementaire en détail, a-t-elle précisé.

Selon Chaouachi, la réunion du parti hier a examiné également la situation générale du pays et le retour du président démissionnaire Slim Riahi à la tête de l'UPL, qui s'est engagé, d'après elle, à réintégrer le parti dans les prochains jours.

Le député Walid Jalled (bloc Watania) a annoncé jeudi le projet de formation d'un groupe parlementaire avec des députés indépendants et des députés inscrits dans d'autres groupes. Le nombre du groupe s'élèverait entre 35 et 40 députés, a-t-il déclaré à l'agence TAP.

Des concertations sont actuellement en cours pour la formation d'une "nouvelle force parlementaire" dont l'annonce et les détails seront donnés au cours d'une conférence de presse au début de la semaine prochaine, a-t-il ajouté.

 

Selon lui, ce bloc se constituera principalement de la fusion des députés du groupe Watania (formé de députés indépendants et de députés démissionnaires d'Al Horra de Machrou Tounes et de Nidaa Tounes), du groupe de l'Union patriotique libre (UPL) ainsi que des députés indépendants et démissionnaires d'autres partis.

 

 

Mots-clés: