Aucune crainte en Tunisie… mais mieux vaut prévenir! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
13
2018

Choléra en Algérie

Aucune crainte en Tunisie… mais mieux vaut prévenir!

Samedi 25 Août 2018
نسخة للطباعة

Le Temps - Le fléau avait disparu depuis longtemps dans nos contrées du Maghreb arabe, toutefois, on ne peut jamais jurer de rien, et le choléra a fait son apparition en Algérie, depuis quelques jours dans ce pays voisin où les autorités ont détecté 41 cas, dans divers wilayas, et enregistré le décès d’une personne atteinte par ce mal.

L’Algérie vit, actuellement, en état d’alerte et c’est le cas, aussi, en Tunisie, surtout que le pays accueille, au cours de cet été des milliers d’estivants algériens.

Le directeur du département de la préservation de la santé du milieu, au ministère de la Santé publique, Mohamed Rabhi, a affirmé, dans une déclaration à Assabah News qu’aucun cas de choléra n’a été enregistré, jusqu’à ce jour, en Tunisie.

Concernant les mesures de prévention mise en place, afin d’éviter l’arrivée de ce fléau dans le pays, il a expliqué qu’il existe un programme spécifique en cours, tout au long de l’année, pour le contrôle des points d’eau, au niveau des frontières, avec, en plus, l’accentuation du contrôle des produits alimentaires et des eaux usées brutes et traitées, ajoutant que ces activités sont renforcées, chaque fois que nécessaire, notamment lors des inondations ou de l’apparition d’un cas de contamination anormale.

Rabhi a, en outre, souligné que des opérations sont engagées automatiquement pour la recherche du virus, dans les eaux usées, parce que la confirmation de son existence veut dire qu’il y a un porteur sain ou malade et, dans les deux cas, les mesures nécessaires sont prises immédiatement pour l’éradication du microbe et la recherche de se source, ainsi que pour la prévention de sa propagation, afin de protéger la santé du citoyen.

Sur un autre plan, Rabhi a indiqué qu’au cas où on enregistre l’existence de ce fléau, le ministère lancera des appels aux citoyens pour ne pas s’approvisionner en eau dans des points douteux, notamment dans les unités de traitement, les commerces et les vendeurs d’eau ambulants, ainsi que pour utiliser des récipients propres et sanitaires, pour la conservation de l’eau, et de laver ces récipients et les légumes et fruits à l’eau de javel, tout en ayant des comportements sains, surtout en ce qui concerne les produits de consommation à la maison, de même qu’il est nécessaire de se laver les mains avec de l’eau et du savon, d’évacuer les eaux usées et de jeter les déchets d’une manière sanitaire.

Officiellement, le ministère de la santé a souligné, dans un communiqué, hier, qu’aucun cas de choléra n'a été enregistré en Tunisie.

Le département ajoute que suite à l'apparition, récemment, de cas de choléra en Algérie, les services spécialisés ont entrepris d'intensifier les activités de prévention contre cette maladie dont, notamment, le contrôle de l'eau potable et de l'environnement ainsi que des aliments.

La même source a appelé les citoyens à la nécessité de ne pas consommer les eaux vendues par les commerçants ambulants et à utiliser des récipients propres et désinfectés par l’eau de Javel.