Une ESS bien en jambes, la JSK en a fait le constat - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 14 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
16
2018

sports

Une ESS bien en jambes, la JSK en a fait le constat

Vendredi 24 Août 2018
نسخة للطباعة

Chiheb Ellili  : «De bons débuts à confirmer plus tard »

Habib Ben Romdhane :  «Huit joueurs  évoluent 

pour la  première fois  en  équipe première »

Pour une fois lors du derby du Centre, la  différence  entre les deux  protagonistes  était  manifeste. Face  à  une  équipe déjà  compétitive (Ligue des Champions, et Coupe arabe obligent), mieux  préparée où l’équilibre  semble  bien  perceptible, l’ESS, et  une  équipe, renouvelée  à  80%  où les  jeunes  talents  se sont vus  offrir pour la première  fois une  occasion  de s’afficher, mais  qui a pris du  retard dans   sa préparation  donc  manquant, d’organisation  tactique  et de cohésion, la JSK. Le résultat  ne  s’est pas  fait  attendre ! Dans la première période, la  bande à Ellili   a plié le match  en inscrivant  trois buts (doublé de Chermiti, Msekni)  ratant  un pénallty (Msekni)  et  maintes  occasions susceptibles  d’alourdir la  note finale (Jemel, Boughattas, etc..). En  dominant de bout en  bout  leur adversaire,  les étoilés  ont fait preuve  de  réalisme  grâce  une  parfaite  possession de balles et une  meilleure organisation  offensive  avec le  retour  payant de Msekni (Un but et  deux  assistes sur   deux buts). Plus cohérente dans  sa démarche, l’équipe  sahélienne,  s’est  montrée  généreuse dans l’effort (en gagnant  leurs duels)  et  volontaire  dans la  mise à feu de ces  assauts sur la cage adverse. C’est dire  si  l’équipe  après  un cycle  arabe et  africain   commence  à  laisser  entre  des  indices  positifs. Le coach  étoilé  après  quelques   essais  semble  avoir  trouvé  son  équipe-type,  avec  des variantes  qui confirment  la  richesse de l’effectif  étoilé. Pour autant,  Chiheb  Ellili,  pour l’avoir  promis  un moment,  la jeunesse  ne sera pas  laissée  sur le bas côté  puisque pour la  première   fois  il  a relevé  Ghazi ( il a joué  le plus grand  nombre de matchs  au sein de l’équipe) par  le  jeune international espoir  Ahmed Raddaoui, ce qui  ouvrira  probablement  la voie  à bien d’autres (Baâyou, Haj Hassen, entre autres..). Bref,  l’Etoile  face à son voisin  aghlabide   était  bien  en jambes, alerte  voire  cohérente dans  sa démarche,  ce qui  prouve  du  reste la  qualité  du travail  effectué jusque-là  par le staff technique, tout  en notant  au passage  que  cette amélioration  pourrait  aussi  trouver  meilleur échos  lorsque  Yassine  Chikhaoui  entrera  en piste. C’est  en  ce sens que  le  coach  parle  de « bons débuts qu’il  va  falloir  le confirmer ».Le  temps  pour l’équipe  sahélienne  d’effectuer  son dernier  déplacement  en phase des poules de la Ligue des Champions  face  aux  zambiens du  Zesco United  mercredi  28 courant.

 

JSK : Beaucoup de travail 

à faire certes  mais  surtout

de la patience

Tout autre  est la situation  des « Verts de la JSK ». En effet,  comment peut-il en être autrement quand  de l’équipe  de la saison passée,  trois  seulement  ont répondu  présent sur le  terrain. C’est que  le club « Aghlabide »  se débat  dans  des  difficultés  financières  à la limite de « l’insurmontable ». Retard de paiement de salaires,   primes  non  réglées   ont influé  négativement  sur  le programme de préparation de l’équipe. L’arrivée de l’enfant du club  Khalil Ben Romdhane (après  une  longue aventure saoudienne) à la  tête de la direction  technique  de la JSK elle a permis  du reste  faute de recrutements   pour consolider l’effectif , de faire appel  aux  jeunes  issus du  centre de formation  de la « Chabiba »  véritable  réservoir  de talents  qu’il convient  de patienter  avant  leur  parfaite  éclosion. C’est  en fait  la  solution  qu’a choisi le  nouveau  coach  pour affronter  l’ESS. Même  dominés  les  « Verts »  et  vaincus par  trois buts  à zéro, ils ne doivent nullement  rougir  face à leur adversaire. Certes en  première  période  ils  ont  subi  la foudre  étoilée,  mais  lors de la  seconde mi-temps, totalement  libérés, ils  ont  laissé  entrevoir  de réelles possibilités  techniques  que  seul  le temps et  la patience  le confirmeront. Et sur  ce point  ont salue  la  sagesse du coach  Ben Romdhane   qui  semble  tout à fait confiant  dans  l’avenir  de l’équipe. Ce n’est qu’une question  de temps.

Sadok SLIMANE