Phase des groupes (5ème J): Al Ahly s’offre, de nouveau, une pâle Espérance - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 25 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
25
2018

Al Ahly

Phase des groupes (5ème J): Al Ahly s’offre, de nouveau, une pâle Espérance

Dimanche 19 Août 2018
نسخة للطباعة
Phase  des groupes (5ème J): Al Ahly s’offre, de nouveau, une pâle Espérance

Encore une défaite, la septième depuis 2011, de l’Espérance devant Al Ahly du Caire. Défaite d’autant plus préoccupante qu’elle a été concédée en présence d’un public tout acquis à la cause de son équipe. Une Espérance encore victime des défaillances de sa défense. Un mal qui ne fait que perdurer à chaque match sans qu’on lui accorde l’attention requise.

 

Franck Kom, unique satisfaction !

C’est peu, très peu pour un groupe riche en nombre et en qualité. En fait, il ne faut pas faire assumer à ce seul compartiment de la défense la défaite de vendredi dernier du moins mais plutôt à toute l’équipe ou presque dans la mesure où, seul, Franck Kom a été égal à lui-même. Pour le reste des joueurs impliqués dans le cours du match l’énigme reste totale. Raison pour laquelle nous ne sommes pas d’accord, alors pas totalement d’accord avec Khaled Ben Yahia qui, dans sa déclaration d’après-match s’est dit satisfait de la prestation de ses joueurs !!!

D’accord, le match a mal débuté pour les « Sang et Or » avec la sortie prématurée de Bilel Majeri et son remplacement par Anis Badri acculant le staff technique à revoir le dispositif tactique mis en place. Il n’empêche. Il faut aller chercher les raisons de cette défaite dans le choix porté entre autres  sur  Ben Mohamed pour remplacer Dhaouadi dans l’axe de la défense.

Un jeune à sa première expérience dans ce genre de rendez-vous, jeté dans la gueule du loup pour aller soutenir la comparaison avec des attaquants de la valeur d’un certain Azaro, auteur de l’unique but de la rencontre dans les conditions que tout un chacun a vécu.

 

Une priorité, rétablir la confiance

Inutile de continuer à condamner l’arbitrage controversé du Gabonais Otogo dans la mesure où staff technique et joueurs assument l’entière  responsabilité de cette énième défaite contre Al Ahly. Les « Sang et Or » ont certes trouvé devant eux une équipe égyptienne bien en place, des joueurs visiblement bien physiquement au top et bien préparés tactiquement et mentalement. Il ne suffisait pas aux « Sang et Or » de s’assurer 68% de possession du ballon mais de faire plutôt preuve de créativité, d’améliorer l’animation…

L’Espérance ST a perdu une bataille mais pas la guerre. Toujours est-il qu’il est temps de rétablir la confiance parmi le groupe qui va pouvoir bénéficier de l’apport des Mbarki, Yacoubi, Jéridi. Les quarts de finales de la ligue africaine pointent à l’horizon, le temps de connaître le nom du prochain adversaire le 4 septembre prochain et de s’y préparer convenablement.

 

Rafik BEN ARFA

 

 

 

 

Patrice Carteron (Entr. Al Ahly): «Mon équipe a réalisé une énorme performance »

« Je viens à peine de prendre en main l’équipe d’Al Ahly conscient des attentes de ses responsables, de ses joueurs et de son public. Aller gagner à Tunis constituait pour moi un véritable défi pour remettre l’équipe sur la bonne voie. Un match qui s’annonçait difficile même si j’ai ma petite idée sur cette Espérance assez forte sur les balles arrêtées.

Nous sommes, malgré tout, parvenus à réaliser une énorme performance en allant ramener trois points et la première place du groupe A. Ceci grâce aux gains de la quasi-totalité de nos duels, à notre répondant physique et notre influx nerveux ».

RBA

Mots-clés: