Un choix réussi pour le festival de Bizerte: Saber l’ambassadeur de la paix et de l’amour - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
15
2018

Saber

Un choix réussi pour le festival de Bizerte: Saber l’ambassadeur de la paix et de l’amour

Dimanche 19 Août 2018
نسخة للطباعة
Un choix réussi pour le festival de Bizerte:  Saber l’ambassadeur de la paix et de l’amour

La soirée de clôture du festival international de Bizerte était juste magnifique avec la star Saber Rebaî. Un choix très réussi pour finir en beauté avec une vedette Tunisienne qui a su s’imposer parmi les chanteurs Egyptiens et Libanais qui envahissent la scène musicale et artistique arabe. Plus de neuf mille spectateurs ont été au rendez-vous. Avec son charisme qui ne fait que s’accentuer avec le temps, sa jeunesse éternelle, son énergie inépuisable sur scène, sa voix sublime d’une pureté rare et sa maîtrise des notes musicales, Saber a enchanté le public Bizertins qui était assoiffé de sa rencontre. Une très belle mixture de public de toutes les couleurs a embelli la soirée. On a vu  des jeunes et de moins jeunes, des femmes voilées et d’autres avec des mini-jupes et même des barbus et d’autres rasés de près. Une soirée où la musique et le chant ont pris le dessus de toutes les différences, où on a vu l’art réunir les gens qui ont été divisé par la politique. « On va affronter tous ceux qui veulent habiller la Tunisie en noir, ceux qui veulent nous faire adopter une culture qui n’est pas la nôtre, on va finir par les écarter avec l’art !... »Affirmait Saber avec toute assurance durant la conférence de presse tenu juste après le spectacle.

Il faut noter que Saber était très accueillant aussi bien avec ses fans qu’avec les journalistes. Et en dépit de ses engagements pour la soirée de Boukonine le lendemain, il a pris tout son temps pour répondre à leurs différentes questions. 

Le succès de Saber n’était pas gratuit, son sérieux et son engagement pour son travail étaient les principaux alliés de sa réussite mise à part le don artistique qu’il possède. Son  professionnalisme se manifeste dans tous les petits détails, allant de son habit toujours aussi bien élégant, passant par sa ponctualité jusqu’au choix des tubes interprétés qui variaient entre les anciens et les récents. 

En effet, il a chanté certaines de ses chansons libanaises rythmées tel « 3a Ettayer » et d’autres romantiques tel « At7adda Al 3alam », sans oublié le rituel du cocktail de « Sid Ali Riahi » qu’on lui demande à chaque fois… Le public a eu droit également à d’autres chansons du folklore Tunisien comme « Sidi Ali Azzouz » et « Essayda El Manoubia » sans oublier sa reprise de « Sidi Mansour » qui a connu un succès inégalable lors de sa sortie et qui représentait le passeport Tunisien qui lui a permis de franchir les pays de moyen orient. 

Saber n’étaient point pressé pour quitter la scène, bien au contraire, il a exprimé sa joie et son extase à la rencontre de son public et son envie de chanter encore et encore avec un grand plaisir. 

Par ailleurs, il a demandé à son public des suggestions de chansons en toute interactivité, et a interprété un très joli couplet de son succès immortel  « Sarkha », en réponse à la demande d’une de ses fans. 

Arrivant à un certain stade, l’artiste devient appelé à donner un coup de pouce à certains jeunes qui sont au début de leur chemin, Saber a exprimé son adhérence à l’idée avec un grand plaisir « … Je l’ai déjà fait auparavant avec des jeunes que je l’ai présenté au public à Carthage et je le referai avec un grand plaisir si l’occasion se présentera… » Confirmait-il

Il ne faut pas oublier également qu’avec beaucoup d’engagement de sa part, Saber a sorti une chanson pour la patrie et pour l’armée. 

Devant un tel niveau de conscience, nous ne pouvons qu’être fiers d’avoir des artistes Tunisiens de cette qualité qui impliquent leurs intelligences aussi bien pour leurs profits que pour le profit de leurs pays. Ils ne seront en fait que des ambassadeurs de la paix et de l’amour  contre toutes les querelles qui veulent nous deviser… 

Que l’art sera toujours présent là pour nous réunir ! 

 

Sarah BEN OMRANE