Pour en finir avec le signe indien ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
19
2018

Ce soir à Radès (20H) : EST - Al Ahly du Caire

Pour en finir avec le signe indien !

Vendredi 17 Août 2018
نسخة للطباعة

Celui de voir les Ahlaouis du Caire venir en terre tunisienne surprendre l’équipe la plus titrée du pays. La défaite concédée en quarts de finales de la dernière édition sur cette même pelouse de Radès est encore dans les mémoires. Un faux pas venu après la parité de l’aller ramenée d’Alexandrie.

Un scénario qui perdure depuis 2011, année de la dernière victoire des « Sang et Or » grâce au but de Yannick N’Djeng. Il est temps d’y mettre un terme et ce n’est pas Khaled Ben Yahia qui nous contredira.

 

 Des Ahlaouis mis devant l’obligation de réagir

Au jour qu’il est, les affaires d’Al Ahly ne sont pas au beau fixe avec un début de championnat cahin caha en ligue 1 égyptienne, comme en ligue africaine après sa défaite en phase des groupes devant Kampala CC au match aller. Outre la  parité concédée dernièrement à domicile en coupe arabe des clubs champions.

Il n’empêche. Les Ahlaouis ont souvent démontré qu’ils sont en mesure de réagir toutes les fois qu’ils se trouvent dans une situation délicate d’autant plus qu’en cas de défaite, la menace des Ougandais de Kampala CC sera plus difficile à contenir.

 

Plus droit à l’erreur devant Al Ahly

Pour le staff technique de l’Espérance ST et de ses joueurs, les clignotants sont au vert à quelques heures d’un match qu’ils s’apprêtent à négocier  avec l’unique objectif de mettre un terme à ce signe indien qui les pourchasse depuis sept longues années.

L’équipe de Bab Souika n’est certes pas encore au top  au jour qu’il est mais sa situation est plus rassurante que son vis-à-vis ahlaoui. Une Espérance qui sera soutenue par un public tout acquis à sa cause dont les moins de 18 ans autorisés à accéder au stade de Radès accompagnés de leurs parents, billet d’accès en main.

 

Trois postes en ballotage

Maintenant que le passage en quarts de finales est chose acquise, on prête à Khaled Ben Yahia l’intention de donner sa chance à un groupe de joueurs qui n’ont pas été sérieusement sollicités

Une éventualité écartée par l’entraîneur « sang et or » qui continue à  croire que l’Espérance est, à l’heure qu’il est, en mesure de battre Al Ahly.  D’autant plus que l’équipe va pouvoir compter sur le retour de Youssef Blaïli et la titularisation d’entrée en jeu de Moncer qui suppléera Bguir suspendu.

Des postes en ballotage, certes oui mais pas au risque de toucher aux automatismes de l’équipe.    Avec une défense dont le rendement  est en train de s’améliorer au fil des matches, deux pivots irremplaçables, deux joueurs de couloir de qualité et un attaquant de pointe de la casse de Khénissi ou Majeri, Al Ahly du Caire n’est pas assuré de passer une agréable soirée du vendredi 17.

 

Formation probable

Ben Chérifia – Derbali (Meskini) – Ben Mohamed (Rabii) – Dhaouadi – Chemmam – Coulibaly (Chaalali) – Kom – Badri – Blaïli – Majeri.

 

Rafik BEN ARFA