Le public vibre aux rythmes des chants de Yuma et Dendri - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
13
2018

Festival d’Hammamet

Le public vibre aux rythmes des chants de Yuma et Dendri

Vendredi 17 Août 2018
نسخة للطباعة

Yuma et Dendri ont émerveillé le public d’Hammamet . Les deux s’affirment  comme deux leaders de la musique alternative tunisienne. Yuma, c’est l’histoire de deux artistes tunisiens qui, de fil en aiguille, se sont distingués par des “mashups” originaux de chansons orientales et occidentales. Il s’agit de Sabrine Jenhani et Ramy Zoghlami, un duo d’auteurs-compositeurs qui fait partie de la nouvelle vague de la musique tunisienne. Ils prennent le parti d’une poésie amoureuse, amoureuse dans le désarroi ou dans la quête, dans la solitude et le destin, l’absence, l’attente, le doute et finalement, la révolte et la libération. Ce duo Ÿuma joue ainsi la carte d’un folk minimaliste, mélange de phrasés âpres, de mélodies en clair-obscur et de guitare hanteuse Sabrine Jenhani et le guitariste-chanteur Ramy Zoghlami. Ces  derniers revendiquent leur rapport fort à la poésie et à l’oralité du tunisien dialectal. Ils combinent un registre pop-folk avec des textes poétiques et finement ciselés. Leur source d'inspiration - l'amour, la passion, la jalousie. « Nous collectons des mots dans la langue tunisienne d’antan, soulignent  Sabrine Jenhani et Ramy Zoghlami ceux qui nous intriguent, ceux qui racontent des histoires. On suit cette ligne éditoriale poétique. Ce n’est pas un langage cru, direct. Il y a beaucoup à ­déchiffrer entre les lignes. C’est théâtral, révolté, fragile et puissant à la fois. On s’inspire aussi des adages de nos grands-mères qui ont bercé notre enfance, à la fois crédules et porteurs de sagesse, avec une moralité à ­saisir, comme dans les contes, les mythes. Tout cela est mis en regard avec nos histoires personnelles, plus actuelles ».Ce soir  ont chantonné des airs comme « Esmek », « Lia Senine », et  « gamrawedhib ».. Le duo s’est vu enrichir musicalement par la participation de trois jeunes musiciens montants de la scène tunisienne : Zied El Bakri à la batterie, Selim Arjoun au piano et Mohamed Aziz ben Youssef à la basse. Leurs paroles riment avec des airs de Jazz, de blues et de sonorités occidentales. Les poésies de Yuma présentent  un caractère recherché entre bonheur et mélancolie, qui questionne l’existence, rappelle le souvenir, réveille le sentiment de nostalgie, ravive les tourments et met en valeur l’amour, la tradition et les origines ancestrales. Le public, embarqué dans un voyage singulier, au cours duquel il a savouré tous les moments du concert dans l’allégresse et la volupté, a manifesté sa reconnaissance à l’artiste par des applaudissements répétés Le public a pu assister ensuite à un moment de grâce et de partage exceptionnel avec le  groupe Dendri : stambali Mouvement, avec, à sa tête l’insatiable Mohamed Khachnaoui et sa troupe. Un univers complètement différent, innovateur, qui casse totalement avec la bulle musicale si reposante de Yuma. Dendri , a offert au public des moments d'intensité et d'émotion uniques et un voyage sublime au cœur du riche patrimoine tunisien, en interprétant des compositions puisées dans l'âme du stambeli  et qui ont pu être conservées et retransmises à travers les siècles, actualisées et remises au goût du jour.Le public a vécu une soirée mémorable chantant et répétant en chœur ces tubes désormais connus de tous à l’instar de  « Baba Bahri », « Moaalem Soufi », « Nana Aicha »Au-delà de la qualité des morceaux, incontestablement, la maturité est là : les voix sont posées et nous offrent même de nouvelles tonalités inédites. Dendri a exécuté, des chants illustrant la richesse de la musique traditionnelle  de son universalité, et alimentant un imaginaire qui traverse les siècles et transporte les mélomanes dans un monde magique. Ils ont fusionné entre modernisme et traditionnel : batterie, basse, gombri…La voix de Belhassen Mihoub et Mohamed Jouini ont fait vibré les auditeurs. Bref, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’originalité du groupe et la qualité de son répertoire ont fait des émules parmi le public qui pouvait à cette occasion apprécié l’une des facettes de la culture tunisienne .Un concert qui a tenu toutes ses promesses avec des moments forts pour une fusion haute en couleurs et en émotions qui a fait vibrer le nombreux public d’Hammamet

K.B.